Constant Haïti avec AFP

Le corps sans vie d’une migrante haïtienne découvert près d’un ruisseau au Chili

Le cadavre d’une femme de nationalité haïtienne a été retrouvé à la frontière entre le Chili et la Bolivie, ont rapporté les autorités chiliennes samedi octobre 2021.

Le corps a été retrouvé par un couple de bergers “face contre terre, nu et en état de décomposition” dans un ruisseau à environ 20 km de la ville chilienne de Colchane, à la frontière avec la Bolivie (à environ 2 000 km au nord de Santiago), selon un communiqué de la mairie de cette ville.

Le procureur de la région de Tarapacá, Hardy Torres, qui a confirmé la nationalité de la femme migrante, a expliqué que la victime “est décédée depuis environ un mois” et que la police mènera des enquêtes pour déterminer les causes de sa mort.

Cette migrante fait passer à treize (13), le nombre de migrants à mourir cette année en essayant de traverser des chemins irréguliers près de la ville de Colchane, devenue cette année le point d’entrée de milliers d’immigrants sans papiers essayant d’atteindre le Chili.

“Il est triste de continuer à voir comment des êtres humains exposent leur vie pour traverser la frontière sans connaître les températures extrêmes et la géographie diffuse, plusieurs fois trompés par des tiers”, a déclaré Javier García, maire de Colchane, situé à 3 650 mètres d’altitude.

Plus de 23 000 migrants, pour la plupart des Vénézuéliens, sont entrés au Chili par des passages clandestins jusqu’en juillet dernier, près de 7 000 de plus que ceux enregistrés tout au long de l’année dernière, selon les données du Service jésuite des migrants (SJM).

Après la destruction d’Haïti par le séisme de 2010, le Chili a accueilli 200 000 Haïtiens, mais 11 ans plus tard, beaucoup d’entre eux ont quitté le pays d’Amérique du Sud pour marcher vers les États-Unis à la recherche d’un avenir meilleur.

Avec AFP


Bouton retour en haut de la page