Assassinat de Jovenel Moïse : pour Me Samuel Madistin, la PNH travaille pour que Justice ne soit pas rendue

Mikélo ALCIMAT

L’ex-candidat à la présidence, et avocat de profession, Me Samuel Madistin lors d’une entrevue ce Matin 29 juillet, à évoquer une stratégie de passe-temps de la PNH pour que le président Jovenel Moïse assassiné au pouvoir ne trouve pas justice. 

Le défenseur de droit de l’homme œuvrant à la “ Fondasyon Je Klere” ( FJKL), Me Samuel Madistin, a critiqué la stratégie « Show médiatique » de la Police Nationale d’Haïti dans le dossier de l’assassinat du feu président, SEM Jovenel Moïse. 

Plus de trois semaines après l’assassinat du chef de l’État, les autorités de la PNH ne relâchent pas. Elles continuent à mener des investigations, toutes sans grand succès pouvant aider à trouver, s’il faut le dire, les vrais coupables du meurtre de Jovenel Moïse. «Tout ça est du show médiatique», si l’on croit les mots de Me Madistin.

On est le 29 juillet, 22 jours après que des mercenaires assassinent le président de la République. Pourquoi ce dossier est encore sous le contrôle de la Police. La PNH n’est pas un cabinet d’instruction, argue l’homme de lois.

Selon lui, l’institution policière fait tout pour que Justice ne soit jamais rendue à Jovenel Moïse. 

Mikélo ALCIMAT, journaliste

Share this Article