Home Politique Affaire Jovenel Moïse : Edmonde Supplice Beauzile accuse le Dr Claude Joseph, l’ex-PM répond

Affaire Jovenel Moïse : Edmonde Supplice Beauzile accuse le Dr Claude Joseph, l’ex-PM répond

by Constant Haïti
0 comment

Au sujet de l’ensemble des révélations faites au cours de la première semaine du mois de février, par un média américain CNN, rapportant des explications du juge Garry Orélien voulant faire croire davantage que le Premier ministre Ariel Henry est l’un des principaux suspects à considérer dans l’assassinat du président Jovenel Moïse, la dirigeante de FUSION, signataire de l’accord du 11 septembre 2021 explique ce mardi 15 février 2022, que des gens ont remplacé le nom de Claude Joseph par celui du Dr Ariel pour.

Le doigt était porté à la direction de Claude Joseph mais j’ai entendu citer le nom du Dr Ariel Henry, argue l’ancienne sénatrice. Ariel Henry est un médecin respectable et respecté. Je ne m’associe pas avec Claude Joseph, je ne veux pas de gangs comme alliés, ceux qui veulent continuer à voler progressivement, ajoute-t-elle.

Au sujet des relevés téléphoniques indiquant que le PM Henry a parlé le jour même du crime et pendant plusieurs fois avec un présumé assassin du président Moïse, l’ancienne candidate aux dernières élections présidentielles déclare, « Depuis longtemps, une personne peut décider de téléphoner une autre personne. Il peut arriver, Badio a téléphoné Ariel Henry. Il peut l’appeler même pendant 1000 fois, ça peut arriver »

À titre de réponse, l’ancien Premier ministre, Claude Joseph, exprime son regret après avoir écouté Madame Beauzile. C’est malheureux. Une ancienne sénatrice, sa parole doit être mesurée, contrôlée mais c’est normale, c’est un défenseur d’un accord. Cependant, quand on parle de l’implication d’un PM dans l’assassinat du 58ème président de votre pays, vous devez avoir un recul, argumente le diplomate.

banner

« Ce n’est pas le journal qui a cité le nom du PM Ariel Henry. Il est mentionné dans deux rapports du RNDDH. De plus, les enquêteurs de la DCPJ ont affirmé au micro de CNN que, si les américains continuent d’enquêter, Ariel Henry sera considéré comme un suspect clé dans l’affaire », rappelle Claude Joseph.

Certainement, à la suite de l’assassinat du président, des manœuvres politiciennes ont été effectuées pour que mon nom soit cité comme suspect dans les colonnes d’un journal. Ce qui a été fait par NOTICIAS, mais le journal va, par la suite rectifier que mon nom comme Premier ministre à l’époque a été confondu à l’actuel PM.

Toutes les démarches internationales ont été déclenchées lors de mon leadership, tous les blocages rencontrés par les enquêteurs sont créés par le gouvernement du Dr Ariel Henry, argumente Dr Claude Joseph.

« Je demande à Edmonde Supplice Beauzile d’être plus élégante. Le ridicule ne tue pas mais la cupidité tue », conseille l’ancien ministre des affaires étrangères et des cultes.

Evens CARRIÈRE, Journaliste

You may also like