Actualités

Continuité des funérailles clandestines des enfants de l’orphelinat “Église Compréhension de la Bible”. C’est le tour de Lovena Luberus

SUJET:  ,   .

Depuis plus de 3 mois, soit le 14 février 2020, quinze enfants et deux autres personnes ont été retrouvés morts et brûlés à l’orphelinat “Église Compréhension de la Bible” à fermathe 55. L’orphelinat a été poursuivi en justice. Malgré les causes de la mort des enfants ne sont pas encore révélées, l’inhumation de quelques-uns ont eu lieu de manière secrète.

Lovena Luberus a été inhumée clandestinement ce mercredi 20 mai 2020, d’après l’un de ses parents, Arismé Eustache. « Personne nous a rien dit et nous a rien donné, ce sont les responsables de l’entreprise funéraire qui nous a dit d’organiser ces funérailles », déclare le parent du défunt.

Selon les avocats des enfants morts ainsi que les organisations des droits de l’homme qui assistent les parents des défunts, Me Osner Févry qui est l’avocat de l’orphelinat a tout fait pour que ce dossier soit classé ou réglé à l’amiable. Depuis plus de trois (3) mois l’autopsie des cadavres devrait être réalisée pourtant jusqu’à maintenant ça n’a pas encore fait», déplore les hommes de loi. Osner Févry déclare que c’est à lui d’autoriser l’autopsie, ont-ils rapporté.

« Timoun yo mouri, yo mouri nèt. Je suis en communication permanente avec les parents des décédés, ce sont tous des enfants venant du milieu rural », déclare Osner Févry, si on laisse croire Arismé Eustache.

Le parent de Lovena Luberus juge qu’en tant que pasteur Me Osner Févry ne devrait pas avoir ce type de comportement.

« Je suis habitué avec ces genres de cas, laissez les effectuer l’autopsie quand ils veulent. J’avais un pareil dossier, le cadavre avait passé à la morgue 1 an et 3 mois avant que l’autopsie puisse réaliser. Donc ce n’est rien », lance Me Marc Antoine Maisonneuve, l’un des avocats des parents des victimes.

A rappeler que l’orphelinat ” Église compréhension de la bible” fonctionnait sans avoir respecté les normes établies par la loi. Celui-ci n’était pas reconnu par l’Institut du bien-être social et de recherches(IBESR).

Evens CARRIÈRE, Journaliste©
Tel: (509) 37 05 00 12
Email: CARRIEREEVENS@yahoo.fr

 

Afficher plus