Covid-19 : Augmentation des cas en Haïti, le MSPP explique

Evens CARRIÈRE

Le processus de déconfinement a débuté dans le pays en Août dernier. Depuis lors, aucune règle préventive à la pandémie de Covid-19 est respectée, contrairement à beaucoup d’autres pays, qui ont fait qu’entamer un processus de déconfinement à moitié. Le directeur général du ministère de la santé publique et de la population(MSPP), Dr Lauré Adrien confirme ce mardi 29 décembre 2020, au cours d’une intervention médiatique, que les cas de Covid-19 ont augmenté depuis le début du processus de déconfinement. Selon le médecin, cette augmentation pendant ces derniers jours est effectivement liée aux rassemblements de foule durant les fêtes de fin d’année.

« Auparavant on faisait des tests que pour des personnes symptomatiques, c’est-à-dire qui présentent des symptômes mais maintenant on fait aussi des tests pour des personnes asymptomatiques, qui ne présentent aucun symptôme, donc pour leurs besoins personnels, comme un voyage, explique Dr Lauré Adrien. Très souvent, les personnes asymptomatiques sont testées positives, a-t-il confié ».

Le DG du MSPP continue en précisant que, « plus vous souffrez d’une maladie avant d’attraper la covid-19, vous aurez plus de symptômes, surtout les personnes âgées et autres ». Nous ne sommes pas là pour éviter qu’une personne soit morte, en médecine, nous faisons que des préventions pour éviter qu’une personne soit arrivée au niveau où la mort est inévitable, précise-t-il.

LIRE AUSSI>>  Joe Biden positif à la Covid-19

« Un mort est un mort en plus et c’est un mort de trop », soutient le professionnel de santé.

Dans tous les pays du monde, surtout ceux qui prônent la démocratie, il n’est pas aussi facile pour ces États de contraindre les citoyens à se confiner car il s’agit du droit à la liberté individuelle, mentionne le directeur général. Dans certains pays, la population fait volontairement l’auto-confinement pour se protéger, elle connaît l’intérêt, argumente-t-il en poursuivant.

« L’État fait parfois obligation de fermer les églises, écoles, restaurants et autres, mais les gens organisent des festins chez eux, puis ils ont testé positifs, raconte le médecin. Aucune mesure n’est assez drastique quand il s’agit de protection à l’égard d’une catastrophe, estime-t-il ».

Plus loin, le directeur général du MSPP invite la population à respecter de nouveau les mesures barrières face à la covid-19, « Portez des masques, lavez vos mains, évitez les rassemblements de foule, entre autres ».

Le système sanitaire haïtien n’a pas la capacité de répondre à tous types de problème, argue Dr Lauré Adrien. « Il existe des maladies qu’on peut rien faire pour les éviter, évitons celles qui sont possibles ».

Evens CARRIÈRE, Journaliste
Tel : (509) 37 05 00 12

Share this Article