Actualités

Dans moins de 72 heures, les habitants de bel-air, réfugiés au Champ-de-Mars vont être assistés par la CAS, promet Frantz Idérice

En raison d’une attaque armée par différents gangs à bel-air, le dimanche 30 et lundi 31 août 2020, les habitants de cette zone sont obligés de se réfugier chez des amis, membres de leur famille et même dans des écoles et places publiques. Suite à divers cris de plusieurs de ces personnes, mentionnant leurs mauvaises conditions sanitaires, leur manque de nourriture, le directeur général de la caisse d’assistance sociale Frantz Idérice promet, au cours d’une intervention médiatique ce vendredi 4 août 2020, que dans un délai ne dépassant pas 72 heures, l’institution qu’il dirige va assister ces déplacés à travers des actions concrètes.

« Il y aura des restaurants, des kits alimentaires au profit de ces personnes en vue de les assister », explique Frantz Iderice, avant de souligner que il y a pas seulement des gens de bel-air au champ de mars. Il y en a aussi à lycée Pétion et dans autres endroits de la capitale.

Le directeur général de la CAS continue en arguant que les habitants de
bel-air, réfugiés au champ de mars ne sont pas laissés seuls. Des travailleurs sociaux de la CAS sont envoyés sur le terrain afin d’identifier les vrais victimes et il était prévu de remettre un rapport y relatif ce vendredi 4 septembre à la direction générale de la CAS, fait-il savoir.

Dans la foulée, le numéro 1 de la CAS raconte qu’il a déjà résolu plusieurs problèmes au sein de la caisse d’assistance sociale. Maintenant les chèques des vieillards sont disponibles régulièrement à temps, ce, dans plusieurs départements dont le Nord, le Nord-Est, la Grand’Anse, le Sud et le département des Nippes, se vante Frantz Iderice.

En vue de satisfaire toutes les catégories sociales, des professionnels en langue des signes sont à la disposition des
sourds-muets à la CAS, si on laisse croire le DG de l’institution.

« Alimentation chaque jour, des produits sanitaires et des enveloppes contenant un appui financier vont être distribués à tous les habitants de bel-air, réfugiés ailleurs, promet Frantz Idérice ».

Evens CARRIÈRE, Journaliste©
Tel: (509) 37 05 00 12

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désactivez votre bloqueur de publicités pour continuer et encourager notre travail

Merci de votre intérêt à lire sur notre site. Cependant nous avons détecté qu'un bloqueur de publicités est activé sur votre appareil. Merci de mettre notre site sur liste blanche dans votre bloqueur d'annonces. Nous n'avons aucun financement. Les publicités nous aident à poursuivre notre travail.