De hauts cadres américains auraient rencontré l’ex président Jean Bertrand Aristide

Mikélo ALCIMAT

Les visites de diplomates pleuvent dans la résidence privée du Dr. Jean Bertrand Aristide ces derniers temps. Ce, depuis les articles en cascade du journal américain « The New-York Times », sur la rançon qu’avait exigé la France pour reconnaître l’indépendance haïtienne. Mme Helen Lalime, la représentante du SG de l’ONU en Haïti et d’autres diplomates américains auraient visité, en sa résidence privée, l’ancien président Jean Bertrand Aristide, le Mercredi 8 Juin 2022 selon une source. 

La personne de Jean Bertrand Aristide, chef suprême du parti Fanmi Lavalas, est devenue la une des médias nationaux qu’étrangers après la publication des articles du New-York Times, qui accusent la France sans le dire ouvertement d’être le principal responsable de la pauvreté en Haïti.   

En effet, sous la présidence de M Aristide, une campagne avait été déclenchée pour exiger à la France de restituer à Haïti la double dette de l’indépendance. Ainsi, le nom du président du grand Lavalassien est resté attaché comme père à cette demande.

LIRE AUSSI>>  Pyongyang accuse les États-Unis de fabriquer des armes biologiques en Ukraine

Le déterrement de ce dossier par le journal américain aurait poussé plusieurs diplomates français et américains à rencontrer l’ancien président. Cependant, personne n’a connu les contenus de ces pourparlers entre le chef du parti Lavalas et les corps diplomatiques.

Mikélo ALCIMAT, journaliste

Share this Article