International

Démission du président péruvien Manuel Merino, cinq jours après son entrée en fonction

Sous la pression de violentes manifestations de rue, le président par intérim du Pérou Manuel Merino a démissionné moins d’une semaine après avoir prêté serment comme nouveau Chef d’État.

Remplaçant le 10 novembre 2020 à la tête de l’État l’ex président Martin Vizcarra, destitué par le parlement péruvien après avoir été accusé dans des actes de corruptions, le nouveau président M. Merino a démissionné à son tour sous la demande des milliers de manifestants.

L’éviction de Martin Vizcarra est, en fait, considère comme un coup d’État parlementaire par les manifestants qui ont descendu dans les rues de Lima, capitale politique et économique du Pérou pour exiger le retrait du nouveau Président, Manuel Merino dès sa prestation de serment le 10 novembre dernier.

En effet plusieurs milliers de gens ont gagné les rues pour demander la démission de Manuel Merino, assimilant son accession à la présidence péruvienne comme un coup d’État organisé par le Parlement.

Des mouvements de rues qui ont été réprimés violemment par les forces de l’ordre et ayant causé trois morts et des centaines de blessés.

L’annonce de la démission du président Manuel Merino ce dimanche 15 Novembre a satisfait des milliers de péruviens, qui ont encore marché dans leurs zones respectives pour fêter ce départ prématuré.

Auteur : Mikélo ALCIMAT, journaliste.
Contacts : (+509)3880-5023/4200-2766.
alcimatmikelo2@gmail.com

Désactivez votre bloqueur de publicités pour continuer et encourager notre travail

Merci de votre intérêt à lire sur notre site. Cependant nous avons détecté qu'un bloqueur de publicités est activé sur votre appareil. Merci de mettre notre site sur liste blanche dans votre bloqueur d'annonces. Nous n'avons aucun financement. Les publicités nous aident à poursuivre notre travail.