Actualités

Des moyens et 2 semaines suffisent aux FADʼH pour finir avec les gangs armés, selon le major Eddy Marcelin

Honteux, Eddy Marcelin, major des Forces Armées D’Haïti s’est fondu en larmes lors d’une cérémonie organisée pour commémorer la bataille de vertières, jeudi 18 novembre 2021. «Nous avons honte de regarder les gens dans les yeux, qui souffrent éperdument, nos jeunes filles sont violées partout où elles sont passées », la honte nous couvre.

Les esprits des ancêtres de la bataille de vertières semblent avoir saisi le cœur du major des FAD’H, Eddy Marcelin qui se dit incapable de voir que ses compatriotes souffrir de l’insécurité et humiliés partout où ils ont mis le pied. Les FAD’H ont besoin de matériel pour mettre fin au banditisme et aux désordres dans le pays, si l’on croit M. Marcelin dans son discours circonstanciel au MUPANAH.

«Au moins un char d’assaut, deux véhicules d’assauts et un hélicoptère de combat». Voilà tout ce que les soldats de l’Armée haïtienne auront besoin pour s’en prendre aux gangs et mettre fin aux désordres dans deux semaines. «Nous attendons», se console le major Eddy Marcelin, d’une voix triste.

En attendant que les Forces Armées d’Haïti trouvent les matériels exigés pour s’attaquer aux bandits, le Premier Ariel Henry accuse, de son côté les personnes qui fournissent les armes aux gangs et les qualifie de vrais ennemis de la Nation.

Mikélo ALCIMAT, journaliste

Désactivez votre bloqueur de publicités pour continuer et encourager notre travail

Merci de votre intérêt à lire sur notre site. Cependant nous avons détecté qu'un bloqueur de publicités est activé sur votre appareil. Merci de mettre notre site sur liste blanche dans votre bloqueur d'annonces. Nous n'avons aucun financement. Les publicités nous aident à poursuivre notre travail.