Dieunord Joseph, un cameraman de la radio télévision caraïbe décédé ce mercredi 6 mai à l’hopital Bernard Mevs

SUJET:  .

Dieunord Joseph, a été victime d’un incendie dans l’exercice de sa profession de travailleur de la presse le jeudi 30 avril 2020. Transporté dans un premier hôpital puis à Bernard Mevs où il a rendu l’âme ce mercredi 6 mai 2020 suite à un arrêt cardiaque.

 

<< Dieunord Joseph a été un frère pour moi, comme toujours il m’accompagnait pour faire les directs pour la radio télévision caraïbe (RTVC). Malheureusement, ça a été le dernier>>, a raconté Mackenson Rémy avec beaucoup de tristesse dans la voix.

 

<< Dieunord et moi étions allés faire un direct à cité soleil sur la route nationale #3 exactement sur la route 9. Il y avait un camion-citerne qui débarquait du pétrole. Un camion de 4000 gallons de gazoline et 1000 gallons de gasoil. Subitement une explosion a eu lieu dont on ignorait les causes, a expliqué 4*4. A force de pleurer, je n’arrivais pas à soutenir Dieunord pour lui mettre dans un véhicule de police pour l’emmener à l’hôpital>>, regrette le collaborateur.

 

Pour le journaliste de la rubrique “kòman lari a reve ye pou maten a”, il n’arrive pas à comprendre comment il s’est épargné de l’incendie. Il laissait Dieunord Joseph pendant quelques secondes pour aller prendre son portable dans la voiture. Du coup, le feu a éclaté.

 

Au moment de l’incendie, Dieunord Joseph avait égaré son passeport, ce qui a compliqué les demarches du numéro 1 de la radio télévision caraïbes, Patrick Moussignac qui voulait l’envoyer à cuba pour recevoir des soins médicaux.

 

A part d’être cameraman de la radio télévision caraïbe, Dieunord joseph était aussi un employé du ministère de l’interieur et des collectivité territoriales (MICT). il a laissé 6 enfants à son départ.

 

Après Erick Laguerre dit Tonm / Tom Malè et l’ancien technicien de la RTVC, Dieunord joseph vient agrandir la liste des décédés du média sexagénaire de la ruelle Chavannes (Port-au-Prince).

Evens Carrière, Journaliste©

Éric Laguerre dit “Tom malè” ou “Manmi prela” est mort

 

 

Afficher plus