Home Actualités Éducation: ex-prisonnier gradué à l’EDSEG ? la promotion 2017-2021 dément

Éducation: ex-prisonnier gradué à l’EDSEG ? la promotion 2017-2021 dément

by Constant Haïti
0 comment

Le comité de graduation des étudiants sortant de la promotion académique 2017-2021 dénommée PAJGG de l’EDSEG, a démenti, l’information faisant croire qu’un ex-prisonnier a participé comme étudiant dans la cérémonie de graduation de ladite promotion. Dans une note parue le 15 Février dernier, le comité stipule que ces allégations tendent à ternir l’image de l’UEH aux Gonaïves.

Pour sa part, le rectorat de l’université d’Etat d’haïti (UEH) a décliné de toutes ses responsabilités une cérémomie de graduation des étudiants de l’École des Droits et des Sciences Économiques des Gonaïves (EDSEG) où un ancien prisonnier aurait été gradué. Une information rejetée par les édudiants gradués de la Promotion Antoine Joseph Gérard Gourgue (PAJGG), de l’académie 2017-2021.

Selon le comité de la PAJGG, aucun prisonnier n’a parcipé comme étudiant à la cérénomie de graduation de l’EDSEG. Le citoyen Killick a été arrêté le 30 Novembre 2019 dans la ville de Jacmel dans le Sud’Est du pays, alors qu’il était en deuxième année de l’école des Droits des Gonaïves de la promotion 2017-2021, ont expliqué les étudiants gradués dans la note. Incarcéré, il avait demandé la fermeture du dossier, dans une lettre adressée à l’administration, comme étudiant niveau II de l’école, a-t-il noté.

Après avoir été libéré, le nommé Killick poursuit ses études universitaires étant qu’étudiant en deuxième année juridique de l’EDSEG, a crarifié la PAJGG. Pourvu qu’il n’ait pas pu suivre les cours de la troisième et quatrième année et subir les examens nécessaires.

banner

En effet, pour cette promotion, l’information véhiculée sur les réseaux, cependant confirmée par le rectorat de l’UEH, est complèment fausse. Les images publiées sur les réseaux ne correspondent pas à celles de la promotion, ont retorqué les gradués de la PAJGG de l’EDSEG.

À noter le rectorat de l’université d’Etat d’Haïti, dit ne reconnaître aucune activité de l’école des Droits des Gonaïves, depuis les concours d’entrées jusqu’à la graduation des étudiants. Pour lui, les dirigeants de l’EDSEG issus de ces promotions sont illégaux.

Mikélo ALCIMAT

You may also like