Home Actualités Fin de mandat de Jovenel Moïse : Joseph Jouthe livre son calcul arithmétique

Fin de mandat de Jovenel Moïse : Joseph Jouthe livre son calcul arithmétique

par Evens CARRIÈRE
Published: Last Updated on 10 views

« Prenez la date de l’investiture du président, Jovenel Moïse et en ajouter plus 5, vous allez trouver facilement la date de la fin de son mandat. Même les hommes de rue peuvent sans aucune difficulté faire ce calcul », a déclaré le premier ministre, Joseph Jouthe le lundi 15 juin 2020 sur un média du pays.

Fin de mandat de Jovenel Moïse : Joseph Jouthe livre son calcul arithmétique - élections, Joseph Jouthe, Joseph jouthe haiti, Jouthe Joseph, Jovenel Moïse, mandat, Mirlande Manigat

Le locataire de la primature rappelle qu’il y avait une première élection en 2015 avec 54 candidats à la présidence. Cette élection a été annulée par le président de la république à l’époque, Jocelerme Privet. Ensuite, en 2016, il va y avoir une nouvelle élection avec une autre liste contenant 24 candidats, a-t-il expliqué. Le président Jovenel Moïse est entré en fonction le 7 février 2017. En ajoutant plus 5 au nombre 2017, ça donne 2022. Pas besoin d’un grand niveau de connaissance pour cette addition, n’importe qui peut le faire avec les doigts de la main, a fustigé l’ancien ministre de l’environnement.

Le chef du gouvernement soutient qu’il n’est pas nécessaire d’être avocat, constitutionnaliste pour calculer la date de la fin du mandat de Jovenel Moïse. Il poursuit en disant qu’il joue beaucoup avec les chiffres car il est ingénieur civil. Par ailleurs, le premier ministre précise qu’il n’a pas les compétences nécessaires pour rejeter l’analyse de Madame Mirlande Manigat. Selon lui, chacun a livré tout simplement sa lecture du sujet.

« Le président Jovenel Moïse avait déclaré constater la caducité du parlement mais non pas la fin du mandat des sénateurs, les mots ont leur valeur», a-t-il indiqué. Nous ne voulons pas, enchaîne le chef de la Primature, rendre fonctionnelle la cour constitutionnelle dans le pays car nous sommes des fraudeurs. Pourtant, ces genres de problèmes seront résolus avec l’existence de cette institution », a souligné l’ancien ministre de l’Économie et des Finances.

De manière répétitive, ils ont beaucoup détruit, ils ont tout incendié, ils arrivent même à gangstériser le pays. Maintenant, je suis dans la difficulté de sécuriser les autres candidats qui n’ont pas de gang, a avancé Joseph Jouthe.

C’est sûr, les leaders politiques attendent les élections. Peut-être, ils ne veulent pas y participer sous le gouvernement Moïse – Jouthe. C’est aussi leur droit, a mentionné le premier ministre

D’après le chef du gouvernement, tous les politiciens doivent prendre conscience parce qu’un pays ne peut pas fonctionner hors la loi. Il continue en conseillant à la société civile d’encourager la réforme constitutionnelle ou l’adoption d’une nouvelle constitution par des discussions au sein de l’opinion publique car les législateurs de la constitution l’ont rédigée en insérant volontairement un ensemble de contradictions dans le document en vue de les utiliser à leurs intérêts.

« On parle toujours de dernière transition. Heureusement, le pays a un Premier Ministre et un Président de la république alors faisons la dernière transition, une fois pour toute», a déclaré le premier ministre Jouthe Joseph.

Evens Carrière, Journaliste©
Tel: (509) 37 05 00 12
Email: CARRIEREEVENS@yahoo.fr

Voir aussi : Haïti: Audio. Joseph Jouthe présente des excuses au pays.

Haïti/Déconfinement: Joseph Jouthe promet de communiquer la date de la reprise des activités.

VOIR AUSSI