Gardé en poste par Jovenel Moïse, Jude Edouard Pierre refuse d’être agent exécutif intérimaire

Publié par:

Sujet: , , , , ,

Gardé en poste par Jovenel Moïse, Jude Edouard Pierre refuse d'être agent exécutif intérimaire À propos de la réunion du président Jovenel Moïse avec les Commissions communales de la zone métropolitaine. Palais national, le 9 juillet 2020.

Les mandats des maires de la République sont arrivés à terme. Par conséquent, le président Jovenel Moïse a pris le 7 juillet 2020 un arrêté visant à former des commissions municipales en vue de poursuivre la gestion des mairies du pays. Un ensemble de Magistrats sortants sont gardés en postes dont celui de la commune de Carrefour, Jude Edouard Pierre. Le président de la Fédération Nationale des Magistrats Haïtiens (FENAMH), Jude Edouard Pierre déclare ce vendredi 10 juillet 2020, qu’il garde sa conviction en rejetant l’idée de devenir agent exécutif intérimaire. Hier, 9 juillet 2020, je l’ai dit au chef de l’État lors d’une réunion au Palais National, indique-t-il.

D’entrée jeu, Jude Edouard Pierre fait le point sur le contexte de l’arrêté du 7 juillet 2020 pris par le locataire du Palais national. Dès l’apparition dudit décret au journal officiel, Le Moniteur, FENAMH a entrepris des rencontres avec les acteurs concernés. Plusieurs magistrats avaient déclaré qu’ils ne resteront pas aux mairies même pour un jour supplémentaire. D’autres ont fait savoir qu’ils n’auront aucun problème d’y rester pour gérer leur communauté raconte l’ex-élu de Carrefour.

« 90 à 93 % des magistrats sont gardés en poste, souligne l’ancien président de la FENAMH avant de préciser que des maires comme celui de la commune de l’Arcahaie, des Gonaïves, de Petit-Goâve et de Pétion-ville ainsi que 6 autres environ, décidaient de claquer la porte sans condition pour des questions politiques ».

Jude Edouard Pierre poursuit en rappelant qu’il avait proposé au président de la République, pour qu’il ne mette pas ses amis à la tête des mairies, de trouver un accord avec les partis politiques au niveau des mairies qui sont au nombre de 30. D’ailleurs ces autres organisations politiques avaient remporté les élections municipales face au PHTK, argue-t-il. « Jovenel Moïse devrait demander aux Magistrats de rester en poste jusqu’à la prochaine élection », estime le carrefourois en se référant à l’article 56 de la Constitution de 1987.

Depuis 1987, un élu n’est jamais remplacé un élu au niveau des municipalités, comme sous la gouvernance de Jovenel Moïse et les présidents précédents, martèle Jude Edouard Pierre. Les différentes législatures au parlement ont une part de responsabilité pour n’avoir jamais voté une loi électorale. D’ailleurs, il y en a une au parlement, argumente-t-il.

Pour l’ancien professeur, la décision prise par le chef de l’État de constituer des commissions municipales est un coup à la démocratie. Certes, environ 93 % des maires sont gardés en poste mais leur statut ont changé : ils n’auront pas une certaine liberté d’expression et de l’autonomie financière, explique-t-il.

« Je garde ma conviction, Jude ne peut pas subir d’atteinte à sa liberté de parole. Je ne vais pas devenir agent exécutif intérimaire. Ma position ne change pas, je l’ai rappelé au président hier », confie Jude Edouard Pierre.

Evens CARRIÈRE
Tel: (509) 37 05 00 12
Email: CARRIEREEVENS@yahoo.fr

Article précedent

Emmanuel Constant: Le dossier n’est pas trouvé au Tribunal des Gonaïves

Article suivant

Le prophète Berger s’en prend au pouvoir en place

Enable Notifications.    Ok No thanks