Actualités

Haïti-Crise : Le PM Claude Joseph et le DGPNH Léon Charles, tentent de rassurer la population

Au cours de la journée du 8 juillet 2021, lors d’un point de presse, le Premier ministre ad intérim, Dr Claude Joseph ordonne aux fonctionnaires de l’État de regagner leur poste, conseille aux hommes d’affaires de faciliter la reprise des activités économiques, exige la réouverture des aéroports. Le directeur de la PNH, Léon Charles, de son côté rassure la population que la situation est complètement contrôlée par les forces de l’ordre qui poursuivent les opérations afin de traquer tous les coupables de l’assassinat du président Jovenel Moïse.

Le titulaire de la Primature laisse croire fermement que la famille présidentielle, les amis(es) et alliés de l’ex-président Moïse trouveront justice.

L’objectif principal des autorités est de trouver les différents assassins de Jovenel Moïse, souligne Léon Charles. Nous avons appréhendé les auteurs physiques, maintenant nous sommes à la recherche des auteurs intellectuels, a-t-il précisé.

Suite à l’assassinat, la police nationale d’Haïti (PNH ), a effectué un travail d’enquête divisé en plusieurs étapes : D’abord, une enquête administrative, qui consiste à interpeller à l’inspection générale de la police nationale d’Haïti (IGPNH), les agents de police présents. Puis une enquête judiciaire dirigée par la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), explique le numéro 1 de l’institution policière.

« 6 assaillants sont arrêtés par la police, 5 véhicules récupérés dont 3 incendiés par la population, 3 individus stoppés, qui sont visiblement des étrangers et des armes récupérées », détaille le directeur général de la PNH.

«Je renouvelle l’appel au calme lancé par le Premier ministre car nous avons besoin des corps du délit. Les assassins arrêtés se trouvaient à l’intérieur d’une maison, nous leur avons délogé, maintenant nous avons l’obligation de leur protéger, argumente le premier des policiers, en vue de sensibiliser les citoyens qui expriment violemment leur indignation contre l’assassinat du premier citoyen de la nation. 

« Évitez d’entraver le travail des policiers. Certes, nous voulons que justice soit rendue mais nous avons besoin de l’ordre et de la sécurité pour y arriver, explique Léon Charles. Il faut aider la police afin de rendre plus facile son travail, ajoute-t-il ». 

Evens CARRIÈRE, Journaliste 

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter