Haïti : La Fédération des Barreaux rejette une convocation du gouvernement sur la rentrée judiciaire

0

La Fédération des Barreaux d’Haïti (FBH) a rejeté d’un revers de main la démarche de la Primature via son cabinet consistant à rouvrir la nouvelle année judiciaire. Dans une correspondance datée 30 septembre 2022, la FBH estime incompétente l’autorité du chef du gouvernement dans sa démarche visant la réouverture des tribunaux, à la nouvelle année judiciaire. Seule la cour de Cassation de la République en a la compétence, cependant, elle est dysfonctionnel, à en croire les avocats de la fédération. 

La Primature est répondue négativement après une correspondance adressée à la Fédération des Barreaux d’Haïti (FBH) pour une réunion par visioconférence concernant la réouverture des tribunaux à la nouvelle année judiciaire qui s’approche. Les avocats dressent un tableau sombre de la réalité et fustigent le comportement du chef du gouvernement, qui selon eux, n’a pas la volonté ferme de résoudre les crises de toutes sortes que confronte le pays actuellement.

L’incapacité de la Cour de Cassation de la République de se réunir en audience, faute d’un président et des magistrats qui n’y sont pas encore nommés pour prendre fonction,  constitue la toile de fond du refus de la Fédération des Barreaux d’Haïti par rapport  à la démarche du gouvernement. Toutefois, les faits quotidiens obligent les avocats à durcir le ton et écarte l’intention de dialogue du Premier ministre.

Le Palais de justice, la plus grande juridiction du pays, n’a pour l’instant aucun local. Après que celui a été pris d’assaut par des bandits armés. Plusieurs commissaires du gouvernement (Cayes, Saint-Marc, Cap-Haïtien) agissent illégalement sans le moindre encadrement du Ministère de la Justice, malgré les alertes lancées par les avocats de la FBH. Encore plus, le  secrétaire général de la fédération se trouve en prison sous des motifs fallacieux. Voilà en partie le tableau dressé par le conseil administratif de la fédération et envoyé en guise de réponse positive à la Primature.