Haïti : L’ancienne première Dame, Martine Moïse, compte se porter candidate à la présidence 

Lors d’une interview avec le journal américain New York Times, la veuve du feu président, Jovenel Moïse, a révélé qu’elle envisage sérieusement de se porter candidate à la présidence d’Haïti pour succéder à Jovenel Moïse.

Martine Moïse dit vouloir que les tueurs sachent qu’elle n’a pas peur d’eux. « Je voudrais que les gens qui ont fait ça soient arrêtés, sinon ils tueront tous les présidents qui prendront le pouvoir », a-t-elle déclaré. « Ils l’ont fait une fois. Ils le feront à nouveau », argue Mme Moïse.

En effet, au cours de l’entretien, avec la journaliste Frances Robles du New York Times, elle a déclaré qu’elle compte sérieusement se présenter à la présidence, une fois qu’elle subira d’autres interventions chirurgicales sur son bras droit fracturé.

Un bras droit à perdre ?

Elle a déjà subi deux interventions chirurgicales et les médecins prévoient maintenant d’implanter des nerfs de ses pieds dans son bras, a-t-elle informé. Elle pourrait ne jamais retrouver l’usage de son bras droit, a-t-elle dit, et ne peut bouger que deux doigts. « Le président Jovenel avait une vision », a-t-elle dit, « et nous, les Haïtiens, n’allons pas la laisser mourir », ajoute-t-elle fermement.

Rappelons que l’ancienne première Dame est retournée aux États-Unis le 28 juillet dernier après, soit 5 jours après les funérailles de son défunt mari.

Constant Haïti

INTÉGREZ NOTRE GROUPE WhatsApp

Désactivez votre bloqueur de publicités pour continuer et encourager notre travail

Merci de votre intérêt à lire sur notre site. Cependant nous avons détecté qu'un bloqueur de publicités est activé sur votre appareil. Merci de mettre notre site sur liste blanche dans votre bloqueur d'annonces. Nous n'avons aucun financement. Les publicités nous aident à poursuivre notre travail.