Actualités

Haïti-Politique : le MPCE secoué par des militants du SDP

Des militants politiques qui se disent être membres du Secteur Démocratique et Populaire (SDP) ont saccagé les locaux du Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE), dirigé par l’ex Sénateur Ricard Pierre, dans la l’après-midi du Lundi 13 Décembre 2021. Ces alliés du SDP qui seraient en quête d’une meilleure situation économique auraient même frappé de coups certains employés de la boîte.

Il était aux environs de 4 heures de l’après-midi, Lundi 13 Décembre, des individus ont envahi le Ministère de la Planification et de la Coopération Externe. Ils ont pu pénétré l’espace facilement sans aucune opposition, tout en se réclamant d’être militants politiques, membres du Secteur Démocratique et Populaire.

À leur première vue, rapportent certains témoins oculaires, le ministre Ricard Pierre aurait pris la fuite, ne sachant pas leur vraie intention. À l’intérieur du MPCE, ils ont été seulement six, les autres étaient éparpillés un peu partout dans l’entourage du bâtiment, selon une source médiatique. De là, a commencé les échanges entre les employés de la boîte qui résistent au dévouement des militants d’occuper l’espace, pour réclamer leur place dans ce ministère.

Avec leur férocité, des employés sont sortis victimes. Une Dame travaillant au ministère, n’était pas en mesure de se rendre seule à la maison, après avoir été dûment bastonnée par ces militants du SDP, toujours selon notre source. Ils ont vandalisé plusieurs bureaux du ministère, à en croire les employés présents au moment de leur irruption.

Il faudrait la présence même du titulaire du ministère de la Planification pour les calmer. Voilà ce qu’ils ont exigé pour laisser le bureaux pris en otages.

En effet, ayant pris connaissance après sa fuite, de ce que veulent les militants en colère, le ministre Ricard Pierre a rebroussé chemin pour aller en aide.

À rappeler que ce ministère est sous la domination directe de l’ancienne opposition, particulièrement le SDP.

Mikélo ALCIMAT, journaliste

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter