Justice

Jamaïque: l’ancien sénateur haïtien, John Joël Joseph, arrêté par la Police

John Joël Joseph, a été appréhendé par la police jamaïcaine. L’arrestation de l’ancien sénateur haïtien dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse, a été confirmée par les autorités judiciaires haïtiennes et jamaïcaines samedi 15 janvier 2022.

John Joël Joseph est le deuxième suspect à être placé en garde à vue dans ce pays après Mario Antonio Palacios. Après des mois de clandestinité en Haïti, l’ancien sénateur s’était réfugié en Jamaïque.

En octobre, l’ex-soldat colombien Mario Palacios Palacios a été arrêté à Kingston après y avoir été suivi par des agents des enquêtes de la sécurité intérieure des États-Unis. Il a ensuite été placé en garde à vue par les autorités jamaïcaines en vertu d’une violation de l’immigration, puis a été expulsé fin décembre. Palacios est actuellement détenu par le gouvernement fédéral américain, après avoir été détenu au Panama alors qu’il retournait en Colombie. Selon un rapport d’enquête de 124 pages de la Direction Centrale de la Police Judiciaire en Haïti, John Joël Joseph a été fortement impliqué dans la planification menant au meurtre du président. Parmi les découvertes de la police, il a été en contact au moins 10 fois avec un autre suspect, Cinéus Francis Alexis, dont le téléphone portable transmettait depuis Pétionville à 2 h 04 le soir de l’attaque et plus tard à proximité du Palais national. Il fait partie de plusieurs suspects pour lesquels la police haïtienne avait émis des mandats d’arrêt.

L’autre suspect important, Joseph Félix Badio, un ancien responsable de l’unité de lutte contre la corruption qui a également travaillé comme consultant au ministère de la justice est toujours en cavale.

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter