Home Politique « Je n’ai jamais renoncé à ma nationalité haïtienne », déclare la présidente du KTPS Eugénia Romain

« Je n’ai jamais renoncé à ma nationalité haïtienne », déclare la présidente du KTPS Eugénia Romain

par Mikélo ALCIMAT

La Dr. Eugénia Romain, présidente choisie du Conseil Transitoire du Peuple Souverain (CTPS/KTPS) sort de son mutisme concernant sa nationalité canadienne. « Étant exilée, je suis détentrice d’un passeport canadien. Mais, je n’ai jamais renoncé à ma nationalité haïtienne », a-t-elle dit, dans une entrevue donnée jeudi 27 octobre 2022.

Depuis sa nomination comme présidente du Conseil de Transition du Peuple Souverain, Mme. Eugénia Romain ne cesse pas de faire l’objet de grandes critiques dans les milieux politiques haïtiens, vue qu’elle serait détentrice d’un passeport canadien et soupçonnée de corruption par plus d’un. Elle sort de son silence et part à la clarification.

«Je suis issue d’une famille exilée. Mon père était en Afrique, moi j’ai choisi de me rendre au Canada. Quelques semaines après avoir été reçue par le bureau du Premier ministre canadien, j’ai reçu un passeport de la part de ce gouvernement», a indiqué Mme Romain Eugénia Canadien. Cependant, elle clarifie n’avoir jamais renoncé à sa nationalité haïtienne. Ainsi, elle est haïtienne, tout simplement avec un document spécial du gouvernement haïtien, si l’on croit ses déclarations.

Alors qu’elle a été également accusée de corruption. Mme. Romain en a fait le point. « Oui, je suis accusée d’une affaire de corruption au Canada… parce que ma carte de crédit a été utilisée par mon ex-mari, le père de mon enfant, sans le savoir pour emprunter de l’argent», a-t-elle expliqué. Si je suis coupable d’un tel acte, c’est justement à cause de mon nom. J’ai fini par payer les sommes dûes et l’affaire est restée là, a poursuivi la Dr. Eugénia Romain, présidente du CTPS.

Par ailleurs, la concernée n’écarte pas la possibilité de désister si jamais son statut pose problème, mais surtout si c’est le vœu de l’ancien sénateur Jean-Charles Moïse, à qui elle promet d’envoyer une lettre de démission. « Je suis prête à écrire à monsieur Moïse pour désister si ma présence au CTPS s’avère un danger pour les acteurs politiques. Car, je suis venue pour aider Haïti. Je suis une compatriote et une personne honnête», lâche-t-elle.

VOIR AUSSI

Constant Haïti est un média en ligne établi depuis le 20 janvier 2016.

Nous nous donnons pour tâche, d’aller à la recherche  de l’information pour la traiter et la diffuser au plus vite.

Contact us: constantht@gmail.com

Copyright Constant Haïti – Tous Droits réservés.