Jean-Charles Moïse juge de provocation les déclarations du Premier ministre Ariel Henry

0

Le Secrétaire général du parti politique « Pitit Desalin », Jean-Charles Moïse, dans une prise de parole ce lundi 19 septembre 2022, a fait savoir que le chef du gouvernement n’a pas d’autre choix que de laisser la Primature pour un nouveau pouvoir. Il estime que la récente adresse à la nation du Dr. Henry est tapageuse et provocatrice.

Alors que le Premier ministre Ariel Henry a appelé la population haïtienne au calme et accuse les politiques des actes de pillage dans les derniers mouvements populaires, lesquels, selon lui, auraient été appuyés par des hommes armés, l’ancien sénateur Jean-Charles Moïse a estimé que ce comportement du chef de la primature est irresponsable et provocateur.

« Il n’y avait pas d’hommes armés dans les manifestations. Ce ne sont pas les politiques qui ont descendu dans les rues pour manifester. C’était la population, partout dans le pays, qui s’est révoltée contre le gouvernement », a riposté l’ex maire de la commune de Milot par rapport aux récentes déclarations du Dr Ariel Henry.

De même, l’ancien sénateur qualifie de tapage les propos du Premier ministre sur la crise actuelle du pays. « Les déclarations d’Ariel Henry mettent de l’huile sur le feu au lieu de calmer la population. Elles sont tapageuses », rétorque Jean-Charles Moïse.

Parallèlement, il faut dire que depuis la prise de parole d’Ariel Henry, certaines zones ont repris la mobilisation et ont été sous tension. Des pneus enflammés ont été dressés, les rues barricadées, les activités sont au point mort à Delmas comme à Petit-Goâve.