Actualités

Kidnapping: la BID nie toute implication dans le processus visant à payer une quelconque rançon pour des otages

La Banque Interaméricaine de Développement (BID), dans une note de presse datée du 19 Octobre 2021, a rejeté toute participation au paiement des ravisseurs pour leurs otages, comme faisant croire l’opinion publique.

Les responsables de la BID en Haïti ont formellement démenti les rumeurs qui assimilent leur institution comme étant le partenaire disponible à payer les rançons exigées par des kidnappeurs des 16 ressortissants des États-Unis et un Canadien. Ils n’ont pas clairement mentionné les kidnappés pour qui, ils sont accusés.

Cependant, plusieurs journalistes-analystes sans jamais le confirmer, ont fait allusion avec la BID qui serait d’avis à donner les sommes demandées pour libérer des otages.

Parallèlement, nous avons appris que la Banque de la République d’Haïti (BRH) s’est également mise à l’écart quant au paiement d’une quelconque rançon.

À rappeler que le gang « 400 Mawozo» a séquestré depuis 16 Octobre dernier, 17 missionnaires étrangers à Ganthier, commune de Croix-des-Bouquets. Ils ont exigé 17 millions de dollars américains en échange de leur libération.

Mikélo ALCIMAT, journaliste

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter