Kidnapping: La docteure Marie Gréta Lataillade Roy libérée contre rançon

Kidnapping: La docteure Marie Gréta Lataillade Roy libérée contre rançon | Greta Lataillade Roy, Gretta Lataillade Roy, Kidnapping

La docteure Greta Lataillade Roy, mère de l’ancienne ministre de la santé, enlevée le 8 juillet 2022, a été libérée après rançon dans la soirée du mercredi 20 juillet par ses ravisseurs, selon plusieurs sources médicales.

Des hommes armés non identifiés avaient enlevé entre Pétion-ville et Bourdon dans la matinée du 8 juillet 2022, Mme Lataillade Roy ainsi que son chauffeur au moment où elle se rendait à l’Église catholique romaine de Christ-Roi.

Médecin, professeure à la Faculté de Médecine et de Pharmacie (FMP), Marie Greta Lataillade Roy a passé 12 jours de sa vie sous le contrôle des kidnappeurs.

Parallèlement, plusieurs voix de la société ont protesté contre l’enlèvement de la doyenne de la Faculté de Médecine. C’est le cas de l’association médicale haïtienne (AMH). « Cet énième enlèvement, survenu parmi les médecins et dans toutes les couches sociales du pays en général, montre ouvertement la faiblesse de nos responsables étatiques, le manque flagrant de volonté à assurer la sécurité du peuple haïtien ».

Dre Gréta Roy Latalliade est « professeure à la Faculté de médecine et de pharmacie (Fmp), doyenne de la Faculté de médecine de l’Université Saint François d’Assise, directrice médicale du Centre de Santé Saint Martin 1 depuis plus de 30 ans, membre de l’Amh depuis de nombreuses années, ancienne présidente de l’Amh durant 2 mandats, actuel membre et membre permanent du Conseil général de l’Amh, « Notre Poto mitan », mère de 4 enfants, grand-mère de nombreux petits enfants, amie et conseillère de plusieurs consœurs et confrères », a-t-on lu dans une note de protestation portant la signature de la Dr Carolle Cadet Day Charles, présidente générale de l’Amh et de son secrétaire, le Dr. Jean Ardouin Louis-Charles.

« Ensemble, nous devons exhorter le gouvernement de facto à prendre ses responsabilités et à faire tout ce qui est en son pouvoir, pour arrêter le laxisme et trouver une solution durable à ce phénomène de kidnapping et d’insécurité généralisée, qui banalisent tous les efforts des uns et des autres dans ce pays », ont-ils poursuivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *