La PNH lance l’opération “Terminator I”, informe le DG Normil Rameau

Le directeur général ad intérim de la Police Nationale d’Haïti (PNH), Rameau Normil a annoncé, le vendredi 7 Août 2020, lors d’une rencontre avec le pouvoir exécutif au Palais national, le lancement d’une opération de l’institution policière baptisée ‘’Terminator 1’’. Tous les gangs armés seront démantelés et neutralisés, soit ils seront emprisonnés ou ils rejoindront satan le diable, a-t-il rassuré.


Le numéro 1 de la PNH continue en détaillant les dispositions du plan de sécurité globale et opérationnelle de cette nouvelle initiative. « Le Terminator I va pouvoir garantir en matière de sécurité, la rentrée scolaire, renforcer les patrouilles, sécuriser les fêtes champêtres, explique Rameau Normil. Les activités récréatives et festivales vont être sécurisées ainsi que les routes nationales, à travers cette opération, continue le DG de la police nationale d’Haïti, tout en ajoutant que les grands axes vont être contrôlés, la criminalité transnationale, également le kidnapping vont être aussi sous contrôle ». 

Je travaille pour améliorer le plan sécuritaire du pays, indique Rameau Normil. Les gangs armés vont être démantelés. Je suis un spécialiste en cette matière. Je sais le faire et j’ai l’habitude de le faire, se vante le commandant en chef de la PNH.


Plus loin, l’ancien titulaire de la DCPJ rappelle l’importance des équipements de sécurité. L’insécurité coûte plus chère que la sécurité. Les équipements permettent à la PNH de remplir son rôle, qu’est de protéger et servir, soutient-il. « PM, quand j’ai fait une demande d’équipement, je connais la demande faite. Je sais ce que je fais. Mes demandes rentrent dans le souci de donner des résultats » , laisse entendre Normil Rameau en s’adressant à Joseph Jouthe. En réponse à cette intervention, le Premier ministre, Joseph Jouthe rassure que des véhicules de police sont prêts : 7 véhicules vont être envoyés dans le nord, 2 dans le Nord-ouest et une vingtaine d’autres vont être commandés, confie-t-il.


L’opération ‘’ Terminator I ‘’ va s’étendre sur une durée de six (6) mois, précise le chef de la DGPNH. La sécurité n’est pas seulement l’affaire de la police, ça va au-delà : l’électricité, les types de voiture par rapport à ceux des bandits doivent être pris en compte, argue-t-il. Les citoyens, poursuit-il, doivent remplir leurs devoirs comme faire des dénonciations, car la PNH a besoin de l’information comme l’homme a besoin de la nourriture.


D’après le directeur général de la PNH, en matière de sécurité la règle d’or est : un homme, une mission, des moyens. Sur le plan opérationnel, les policiers ont pour devoir de respecter deux (2) grands principes : la patience et la précision, explique-t-il.


« La Police nationale d’Haïti reste l’ennemi juré des bandits. Terminator I commence déjà à porter fruits. Dans le cadre du meurtre du bébé de 4 mois à croix-des-bouquets, Godson Joseph, 8 bandits du groupe armé

 « 400 mawozo » ont été appréhendés par la police, a fait savoir Rameau Normil. Je garantis à la population que la police va tout faire pour que la paix soit régnée, rassure-t-il ».



Cette rencontre effectuée le 7 Août 2020 au Palais national, diffusée dans l’immédiat par des médias, surtout ceux de l’État, a provoqué beaucoup de débats dans la société. Si pour certains, la rencontre rassure, donne de la transparence, montre la volonté des autorités. Pour d’autres, c’est triste d’étaler publiquement la sécurité nationale du pays. Pour cette catégorie des citoyens, les aveux d’incapacité de l’État, de la PNH renforcent le camp des bandits.



Evens CARRIÈRE, Journaliste©
Tel: (509) 37 05 00 12
Email: CARRIEREEVENS@yahoo.fr

Afficher plus