Le calme impossible à Bel Air ?

Mikélo ALCIMAT

Des familles sont à nouveau des les rues dans les entours de bel-air. Les cliquetis d’armément retentissent. Les groupes armés ont pris le contrôle de la zone.

Des individus lourdememt armés s’intallent à bel-air et sèment la terreur dans ce quartier populaire.

Les hostilités se sont poursuivies dans le quartier de Bel-Air où des individus armés, reprochés d’être à la solde du pouvoir en place, ont incendié, le 2 septembre 2020, des véhicules, des maisons privées ainsi qu’une école située à proximité de l’église Notre-Dame du Perpétuel secours. Selon des riverains, cette école desservait la population depuis près de 15 ans. Un agent du Corps d’intervention et de maintien d’ordre (CIMO) a été également tué par balles dans la soirée du 2 septembre.

Des rebondissements de tirs tranchent l’entendement de cette population, qui s’est obligée une fois de  plus regagner les rues pour s’échapper à une tuerie collective.

LIRE AUSSI>>  Kidnapping: la pédiatre Benetty Augustin enfin libérée

Les tirs seraient entre les différentes bandes armées aux quartiers environnant la zone de bel-air, a appris le journal.

Auteur: Mikélo ALCIMAT,   journaliste ( Rédacteur- Présentateur-Reporter).
Contacts: (+509)3880 5023/4200 2766.
[email protected]

TAGGED:
Share this Article