Syrie: Le chef de l’État islamique tué dans une opération américaine

broken images

Une opération des forces spéciales américaines dans le nord-ouest de la Syrie a visé le chef du groupe djihadiste État islamique (EI), Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi, a annoncé le président Joe Biden, ce 3 février 2022.

« Grâce à l’habileté et à la bravoure de nos forces armées, nous avons éliminé, du champ de bataille, Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi », indique un communiqué de la Maison Blanche.

Tous les Américains participant à l’opération sont rentrés sains et saufs, a-t-il ajouté.

D’après les premiers intervenants syriens, 13 personnes, dont six enfants, ont été tuées dans la ville d’Atmeh, tenue par l’opposition.

« Plusieurs hélicoptères américains auraient atterri dans la zone, qui se trouve dans le nord de la province d’Idlib et est proche de la frontière avec la Turquie, vers minuit jeudi (22h00 GMT mercredi).

Selon des sources locales, les troupes ont été confrontées à une forte résistance sur le terrain et ont essuyé des tirs de canons anti-aériens lourds montés sur des véhicules.

Des coups de feu et des bombardements ont été entendus pendant deux heures avant le départ des hélicoptères.

Le raid aurait été la plus grande opération des forces spéciales américaines dans le nord-ouest de la Syrie depuis que le prédécesseur de Qurayshi, Abou Bakr al-Baghdadi, est mort dans un raid sur une cachette à seulement 16 km (10 miles) d’Atmeh en octobre 2019. »