Actualités

Le leader du parti prétendant avoir l’Idéal Dessalinien pour une fois face à son gros capital

Cap-Haïtien, le 29 Octobre 2021
Par : Reynoldson MOMPOINT

La toile médiatique est enflammée par les faits et les déclarations politiques de ces dernières heures. L’émission du passeport diplomatique de l’ex sénateur Moïse Jean-Charles sur la demande du Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes (MAEC) était l’arbre qui cache la forêt.

Moïse Jean-Charles, depuis un certain temps se campait l’image d’un politicien « safe » par rapport à ses pairs. Il se croit être la personne idéale avec l’Idéal Dessalinien pour imposer par le développement associé à la souveraineté de notre chère Haïti au grand concert des nations.

Trois fois édile de Milot, l’homme fort de la politique haïtienne n’a qu’un bilan immoral avec sa démarche ‘’diviser pour régner’’. Nèg a chwal la n’a même pas une tonnelle au sein de la commune précitée, il se loge chez l’un de ses amis connu sous le nom de ‘’Apha’’. Son travail n’a été et n’est que la création de la rivalité entre Centre-Ville et Cerca, Cerca et Barrière Battant, Centre-Ville et Barrière Battant, une lutte intestine sans merci ‘’nèg anwo / nèg anba, nèg anwo / nèg nan mitan, nèg nan mitan / nèg anba.

De retour en exil, feu le président René Préval faisait de lui l’un de ses conseillers et son intermédiaire avec certains ghettos, une dynamique à travers laquelle le numéro un du ‘’Parti Pitit Dessalines’’ a su faire ses choux gras tant économiques que politiques. Choisi et élu sénateur par Naje, il a vécu son mandat à travers les rues en foulant le macadam suite au refus du président, l’élu de Repons Peyizan, Michel Joseph Martelly de lui rencontrer. Le quinquennat de ce dernier a été un enfer, le sage Moïse Jean-Charles lui a donné des raclés avec l’aide de l’ambassade des États-Unis lui fournissant des infos sur sa double nationalité, trois double nationalité dixit l’ex parlementaire de ‘’Inite’’.

Candidat malheureux aux dernières joutes présidentielles, l’ancien membre de ‘’Fanmiy Lavalas’’ a toujours travaillé au coté des américains contre la nation fondée par Jean-Jacques Dessalines. Moy, de par ses stratégies, était le seul à tenir Jovenel Moïse au pouvoir. Ses décisions sont prises parallèlement, et ou, à l’encontre de celles des secteurs de l’opposition qualifiée pour cela plurielle. Un sage asocial, un grippe-sou travesti, sa visée indéniable c’est de grossir ses lions. Il a mis la pression sur son ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, de la Justice et de la Sécurité Publique, Litz Quitel, soupçonné de kidnapping, pour l’émission d’un passeport diplomatique en son nom avec observations ‘’ex sénateur’’ pour des meetings étrangers. Il est et a été toujours un diplomate sans mission diplomatique depuis la dernière administration du démagogue Préval, un fait qu’il a beau tenter de justifier. Malencontreusement, c’est la dernière saloperie qu’il a faite. Haïti quel avenir ?

Reynoldson MOMPOINT
[email protected]
+50944295797

Le leader du parti prétendant avoir l’Idéal Dessalinien pour une fois face à son gros capital
Reynoldson MOMPOINT
Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter