Actualités

Les corrections nécessaires sont en cours au contrat entre General Electric et l’Etat haïtien, retourné par la Cour des comptes

L’avis défavorable de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) retournant le projet de contrat de 57 millions de dollars pour la construction d’une centrale électrique de 55,5 mégawatts à Carrefour a été reçu au ministère des Travaux publics, Transports et Communications qui a la charge du secteur Énergie et les corrections nécessaires y seront apportées, a confié au Nouvelliste une source gouvernementale proche de ce dossier, lundi 17 août 2020.

« Je suis choqué par le tollé que le retour de ce projet de contrat a provoqué sur les réseaux sociaux. Au fond, c’est l’État qui est avili. La Cour des comptes, dans son travail, doit accompagner l’exécutif dans la défense des intérêts de l’État. Mais ce tollé et la joie que cela suscite chez certains, contents que le projet de fournir plus de courant électrique au pays traîne, me sidère, m’enlève le sommeil », a regretté cette source gouvernementale proche du dossier qui annonce les corrections nécessaires.

Le secrétaire d’Etat à la Communication Eddy Jackson Alexis a informé dans un tweet, le mardi 18 août 2020 que les techniciens du Ministère des Travaux publics Transports et communications sont en train de travailler sur le dossier. Une séance de travail avec des cadres de la Cour des comptes est également prévue.

« Les techniciens du MTPTC travaillent actuellement à corriger le contrat signé entre l’État haïtien et la Compagnie Général Electric en tenant compte des recommandations de la Cour Supérieure des Comptes. Une séance de travail avec les cadres de la CSC/CA est même envisagée ».

Constant Haïti