Les écoles ne fonctionnent plus à Martissant

Les écoles ne fonctionnent plus à Martissant

Les luttes entre les groupes armés à l’entrée sud de la capitale haïtienne obligent les établissements scolaires à fermer leurs portes, depuis environ 6 Mois, a alerté un enseignant du Lycée Jacques Roumain à Martissant, ce Vendredi 3 décembre 2011.

Intervenant sur une station de Radio ce vendredi depuis la zone métropolitaine, un enseignant se plaint de la fermeture des écoles dans les environs de Martissant en raison des luttes armés opposant les bandits entr’eux.

Il y a six mois, explique le professeur du Lycée Jacques Roumain, depuis que les écoles où se situent les regroupements des gangs n’ouvrent pas leurs portes aux élèves. Les sons des balles substituent la voix des professeurs et les cliquetis de la craie aux tableaux à Martissant, et zones environnantes, reputées pour être les tanières et le champ de bataille de gangs armés.

Ainsi, les élèves qui fréquentaient ces établissements ont deux solutions: Soit, s’ils le peuvent, quitter la zone où ils habitent pour retrouver une école accueillante ou qu’ils restent et passent l’année sans être scolarisés. Et, ils sont nombreux ceux qui ont seulement cette dernière solution en raison de la faiblesse économique de leurs parents.

Dans la foulée, plusieurs directeurs d’école de la zone métropolitaine entre autres, M Sony Guichard, Jean Jonas St-Justice, respectivement dirigeants de l’Institution du Collège Coeur de Jésus, et le Collège Jacques Stéphen Alexis, sont kidnappés, sous le regard passif des autorités de l’État.

Mikélo ALCIMAT, Journaliste
+50938805023