Home Sports Les signataires de l’accord Montana font face à un dilemme selon Edmonde Supplice Beauzile

Les signataires de l’accord Montana font face à un dilemme selon Edmonde Supplice Beauzile

by Constant Haïti
0 comment

Des responsables du bureau de suivi de l’accord Montana ont abandonné le 14 février de l’année en cours, une rencontre sans attendre son commencement, planifiée avec Dr Ariel Henry et les signataires de l’accord du 11 septembre 2021, parce qu’ils sont restés en attente pendant environ 25 minutes. L’ancienne sénatrice et dirigeante du parti politique FUSION, laisse comprendre, ce mardi 15 février, que les dirigeants du BSA, a de préférence comme problème deux dilemmes : Qui peut négocier et quoi négocier ?

« J’étais arrivée à 4h moins 05. Nous, signataires de l’accord du 11 septembre, étions à peu près une dizaine. Ils étaient eux-mêmes deux personnes or, lors de la réunion du 11 février passé, ils étaient au nombre de quatre. Contrairement à ce qu’ils ont fait savoir. J’étais allée les saluer. De plus, le chef du protocole, Monsieur Alix Richard, avait parlé avec eux. Donc, pourquoi mentir, pourquoi dire que personne n’est venue vous parler ? raconte Edmonde Supplice Beauzile ».

Selon le chef du protocole, Alix Richard, qui est le secrétaire général du conseil des ministres, M. Ernst Mathurin est arrivé à 4H15 PM, ils disaient que Leslie Voltaire est en route mais ils ont vidé les lieux à 4h22 PM sans la présence de Monsieur Voltaire, rapporte l’ancienne candidate à la présidentielle.

La dirigeante de Fusion des partis sociaux-démocrates continue en soulignant que les signataires de l’accord du 11 septembre 2021 ont questionné les responsables du BSA à propos du titre PRÉSUMÉ ASSASSIN attribué au Dr Ariel Henry et Magalie Comeau Denis avait répondu, « pensez-vous que je connais pas PM Ariel Henry. Je ne pourrais jamais qualifier M. Henry d’assassin ».

banner

De manière implicite d’après FUSION, le Premier ministre Henry ne va pas regarder ailleurs, autre que la voie qu’il est en train de suivre, si on tient compte de la déclaration de Edmonde Supplice Beauzile, « le gouvernement a pour devoir de respecter l’accord du 11 septembre 2021 ».

Evens CARRIÈRE, Journaliste

You may also like