Politique

Mandat/jovenel Moïse: Mirlande Manigat interprète les articles selon sa volonté. Georges Michel

Parlant de la fin du mandat de l’actuel Président Jovenel Moïse, l’historien Georges Michel indique que le mandat présidentiel commence le jour de la prestation de serment. De ce fait, 2017 plus 5 donne 2022 (2017+5 =2022). Un mandat de cinq ans reste un mandat de cinq ans, souligne-t-il en ajoutant qu’il comprend rien dans la démarche de madame Mirlande Manigat. Selon lui, la Constitutionnaliste sort du contexte des articles relatifs à la durée du mandat présidentiel.

Mirlande Manigat a écrit :

Le fait que le vainqueur n’a prêté serment que le 7 février 2017 n’introduit pas un décalage juridique avec les élections, sinon une inconvenance protocolaire. Juridiquement donc, conformément à la Constitution, le début du mandat de Jovenel Moïse a commencé le 7 février 2016 et se termine cinq ans plus tard, le 7 février 2021. Le temps constitutionnel s’impose donc pour identifier les élections; la prestation de serment aurait pu se faire n’importe quand et elle n’affecte pas le terme de l’occupation, qui est une donnée constitutionnelle, mais le début conjoncturel du mandat qui est de nature politique.

L’historien pense que madame Mirlande H. Manigat interprète les articles comme bon lui semble.

Pour le cas du mandat des sénateurs, le radiologue mentionne qu’il n’a pas bien suivi ce dossier. Il sait tout simplement que les élections n’ont pas été réalisées, c’est ce qui était à la base. D’après lui, il faut que l’élection puisse réaliser pour élire d’autres parlementaires.

Constant Haïti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *