Politique

Manifestation: Jean-Charles Moïse espère se rendre devant l’ambassade américaine le 17 octobre prochain

L’ex-sénateur du département du Nord, Jean-Charles Moïse, pour son calendrier de mouvements populaire entamé depuis le 22 août dernier, fixe les locaux de l’ambassade américaine en Haïti. Les prochaines mobilisations datées pour le lundi 17 octobre, seront convergées vers la résidence officielle des autorités américaines en Haïti, a déclaré le leader de Pitit Dessalines en conférence de presse jeudi 13 octobre 2022.

 

Le train de mobilisation contre le gouvernement du Premier ministre Ariel Henry durant environ 5 semaines ne se freine pas. Malgré, le calme apparent observé à travers certaines rue de la capitale et ses zones environnantes. De nouvelles dates et d’autres objectifs dans le cadre de ces activités protestataires sont fixés par les acteurs politiques.

 

La demande de l’actuel chef du gouvernement décidée en Conseil des ministres le 6 octobre dernier, sollicitant une intervention militaire étrangère en Haïti a apparemment dérouté les tendances des manifestations, qui exigent au premier plan la démission du Dr. Ariel Henry, la révision à la baisse des prix des produits pétroliers ainsi que la vie chère de la vie.

 

Pour l’instant les autorités américaines sont les prochaines cibles des protestataires voulant exprimer leur désaccord à une éventuelle présence des forces militaires américaines dans le pays.C’est le secrétaire général du parti “Pitit Desalin”, Jean-Charles Moïse, qui a annoncé la nouvelle en conférence de presse ce jeudi. « Une manifestation de plusieurs branches se convergera vers l’ambassade américaine le 17 octobre prochain», a-t-il déclaré, tout en insistant que Haïti est un pays souverain possédant de leader responsable.

 

Les États-Unis n’ont pas le droit de décider pour nous, poursuit-il. Il a ainsi appelé ses camarades politiques et de la société civile à lui rejoindre sur le macadam pour aller exprimer leur désaccords avec la gestion des Américains de la crise haïtienne.