Actualités

Marie Gesly Damas Jean Pierre du RNDDH recherchée par L’ULCC, de la persécution pense-t-elle

L’administratrice du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) Marie Gesly Damas Jean Pierre est recherchée par l’unité de lutte contre la corruption (ULCC) toujours concernant les 1 million 500 mille gourdes de subvention reçus par le RNDDH de la part du Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD) depuis 2016.

Selon l’ULCC, cet avis de recherche au No SEI / 05-20-002 est apparu suite au refus de Madame Gesly D. Jean Pierre de répondre à deux convocations de l’institution de contrôle dans le cadre de l’enquête en cours autour de la subvension accordée au RNDDH par le BMPAD.

Avis de recherche émis par L’ULCC à l'encontre de l'administratrice du RNDDH Marie Gesly Damas Jean Pierre
Avis de recherche émis par L’ULCC à l’encontre de l’administratrice du RNDDH Marie Gesly Damas Jean Pierre

Pour Marie Gesly D. Jean Pierre, ce n’est que de la persécution cet acte de l’ULCC car elle a déjà donné des explications à propos de ce dossier.


 

A rappeler que le BMPAD n’est pas la seule institution de l’État à avoir donné de subvention au RNDDH. L’organisation des droits humains avait reçu 7 mille 500 dollars de subvention de la part de l’Autorité Portuaire Nationale (APN) toujours en 2016.
En 2015 l’Office Nationale d’Assurance Vieillesse(ONA) l’avait donné 1 million de gourdes.

Pour question d’éthique et morale, le 4 avril 2017 Marie Yolène Gilles avait remis sa démission de cette structure de la société civile luttant dans le domaine des droits de l’homme, qu’est le RNDDH.

Evens Carrière, Journaliste©

Tel: (509) 37 05 00 12
E-mail: Carriereevens@yahoo.fr

Dialogue inter-Haïtien : proposition dʼagenda du mouvement «ensemble contre la corruption»