Actualités

Mesures anti-kidnapping : Interdiction temporaire des vitres teintées; un nouveau numéro d’urgence créé

Face à la montée du phénomène du kidnapping dans le pays, le gouvernement semble ne pas savoir quoi faire. Pour une énième fois, les autorités de l’État annoncent de nouvelles mesures visant à combattre le kidnapping. Seuls les véhicules portant la plaque d’immatriculation « Officiel, Corps diplomatique et Corps Consulaire », pourront circuler avec des vitres teintées à partir du samedi 6 mars prochain, a annoncé le Premier ministre, mercredi 3 mars 2021.

Même les véhicules de la police nationale d’Haïti(PNH), ne pourront pas circuler aussi avec des vitres teintées, a précisé Joseph Jouthe. Quand la PNH veut circuler avec des véhicules vitres teintées, elle sécurisera le pays, a-t-il ajouté.

« Le PM est obligé d’accepter de ne pas pouvoir circuler avec ses véhicule privés à vitres teintées. Quand le Premier ministre veut circuler avec son véhicule ayant des vitres teintées, il établira la sécurité dans le pays », a argué le chef du gouvernement d’un air plaisant.

Parallèlement, le haut commandement de la police nationale d’Haïti, au cours d’un point de presse, le même jour, a informé la population que le nouveau numéro pour alerter la police d’un cas de kidnapping est
« 122 ». Ce nouveau numéro va être opérationnel vendredi 5 mars, a précisé le directeur général de l’institution policière.

Il faut mentionner que ce point de presse a eu lieu en pleine rue à Turgeau. Selon le numéro 1 de la PNH, cette stratégie vise à rassurer la population que la police nationale est une fois de plus déterminée pour donner des résultats.

Mesures anti-kidnapping : Interdiction temporaire des vitres teintées; un nouveau numéro d'urgence créé - Joseph Jouthe, Kidnapping, Police, vitres teintées
Le Premier ministre Joseph Jouthe a ordonné lui-même de déteinter les voitures de son cortège, avons-nous appris ce 4 mars 2021.

« Ce n’est pas un problème qui concerne uniquement la police, c’est un problème sociétal. La population doit contribuer pour combattre ensemble le Kidnapping. C’est une responsabilité partagée », a argumenté le commandant en chef de la PNH.

Evens CARRIÈRE, Journaliste
Tel : (509) 37 05 00 12

Désactivez votre bloqueur de publicités pour continuer et encourager notre travail

Merci de votre intérêt à lire sur notre site. Cependant nous avons détecté qu'un bloqueur de publicités est activé sur votre appareil. Merci de mettre notre site sur liste blanche dans votre bloqueur d'annonces. Nous n'avons aucun financement. Les publicités nous aident à poursuivre notre travail.