ActualitésInsécurité

Entre grève et panique à Port-au-Prince

Détonations de balles, barricades enflammées dans plusieurs artères, les activités sont complètement paralysées dans la région métropolitaine, ce matin 25 Octobre 2021.

La grève des syndicalistes de transport est maintenue ce Lundi, malgré les diversions sur sa maintenance, à en croire le syndicaliste Anderson Desroche, qui critique le gouvernement refusant de stabiliser et contrôler la vente des produits pétroliers dans le pays.

Les institutions scolaires, certaines entreprises et ambassades aux environs de la capitale ferment leur porte. L’opération dénommée « Fermer les bureaux de l’État», frappe fort. Ce, suite au lancement d’une grève contre la rareté des produits pétroliers.

Selon nos informations, toutes les zones contrôlées par le groupe armé G9 en famille et alliés sont bloquées tôt ce matin. Le gang exige pour sa part la démission du Premier ministre Ariel Henry.

Entre-temps la grève de l’association des chauffeurs de produits pétroliers est levée suite à une rencontre samedi avec les autorités concernées et de nombreux cris d’alarmes de plusieurs secteurs dont les hôpitaux qui risquent d’avoir des pertes des en vies humaines. Cependant, les membres de l’association ont informé qu’ils étaient prêts le dimanche 24 octobre pour aller chercher les carburants à Varreux. Mais il y avait un blocage à Martissant. Il attendent aux autorités de faire le nécessaire pour débloquer et réaménager des voies afin qu’ils puissent continuer leur travail.

Mikélo ALCIMAT, journaliste

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter