Home Actualités Patrice Dumont :  « Nous sommes obligés de suivre la position du gouvernement américain avant d’agir »

Patrice Dumont :  « Nous sommes obligés de suivre la position du gouvernement américain avant d’agir »

by Constant Haïti
0 comment

Lundi 21 Mars 2022, sans savoir que le Premier ministre Ariel Henry allait bouder pour une troisième fois l’invitation du Sénat, le sénateur Patrice Dumont qui analysait dans une interview la volonté du chef du gouvernement de trouver une solution à la crise actuelle qui sévit dans le pays, a craché, « Dr Ariel Henry n’est qu’un tyran. Si j’étais à sa place, j’aurais de la honte au lieu d’être orgueilleux ».

Un tyran, explique le sénateur Patrice Dumont, est un usurpateur qui croit qu’il n’a aucun devoir de reddition de compte à personne. Il est arbitraire et oppressif. Arbitraire, c’est une personne qui n’est pas à sa place et qui décide sans consulter personne. Oppressif, c’est comme l’asthme, ça empêche de respirer, poursuit-il.

À tous ceux qui estiment que la démarche du Sénat est incohérente du fait que les dix sénateurs restant ont considéré Dr Ariel Henry comme quelqu’un qui ne fait que liquider les affaires courantes, le sénateur de l’Ouest leur répond, « Quand vous êtes à un poste de responsabilité, vous devez jouer toutes les cartes possibles selon votre pouvoir d’action sans aucune violence. Ce sont nos biens qui sont entre les mains du Dr Ariel Henry. C’est le bien de chaque citoyen qui constitue le NOUS ».

Il est important de rappeler que Dr Ariel Henry a pris les commandes de la Primature grâce à un tweet. C’est notre pays, y compris M. Ariel Henry. Soit il part ou du moins nous lui ordonnons de partir, a déclaré l’ancien professeur d’Université avant de faire comprendre que les dirigeants exploitent la position stratégique des gangs pour empêcher les mouvements populaires.

banner

« Nous sommes arrivés à un tel niveau de déliquescence, nous sommes obligés de suivre la position du gouvernement américain avant d’agir. Malheureusement, c’est la réalité, regrette l’ancien chroniqueur sportif ».

« La société a tout vu. Dr Ariel Henry estime qu’il est au-dessus de tout le monde. Nous allons continuer à communiquer avec lui. Les contradictions sont vraiment énormes, c’est vraiment une aporie. C’est difficile de les surmonter mais nous y arriverons un jour », croit le sénateur Patrice Dumont.

Evens CARRIÈRE, Journaliste

You may also like