Publication des photos d’autopsie du cadavre du président Jovenel Moïse sur les réseaux sociaux : l’institut Médico-légal prend ses distances

Evens CARRIÈRE

Beaucoup de citoyens étaient indignés de voir tourner en boucle sur les réseaux sociaux, les photos de l’autopsie et du radiographie du cadavre du président Jovenel Moïse, quelques jours après son assassinat. L’institut médico-légal jure n’avoir aucune culpabilité à propos de ladite publication. Nous effectuons depuis environ 21 ans des autopsies et des radiographies, un cas pareil n’est jamais répété, a argué le directeur général de l’institut médico-légal, Jean Armel Demorcy, le 4 Août 2021.

Comme tout le monde, nous avons constaté malheureusement la publication de photos d’autopsie du cadavre du président Moïse sur les réseaux sociaux. Ça n’a pas fait honneur au pays ni à la médecine, regrette le professionnel de la santé. Ce qui est certain, nous avons aucun tort au niveau de l’institut médico-légal, affirme-t-il.

« Les autopsies et les radiographies des cadavres sont réalisées pour la police et la justice donc les autorités policières et judiciaires sont toujours présentes. Les téléphones portables sont interdits à l’intérieur de l’institut, explique le médecin légiste en insistant avec certitude que l’institut médico-légal n’est pas impliqué dans la publication des photos d’autopsie du cadavre du chef de l’État.

Jean Armel Demorcy souligne en poursuivant que l’institution qu’il dirige travaille sous la tutelle du ministère de la santé et celui de la justice. Nous laissons aux autorités judiciaires le temps de faire leur travail mais il n’y a pas de doute, c’est clair, l’institut médico-légal n’est pas concerné, rappelle-t-il.

Evens CARRIÈRE, Journaliste

Share this Article