International

Pyongyang accuse les États-Unis de fabriquer des armes biologiques en Ukraine

La Corée du Nord a lancé dimanche 24 juillet, des accusations contre les États-Unis. Pyongyang prétend que Washington fabrique des armes biologiques en Ukraine. Moscou elle-même a déjà porté cette accusation et les Nations unies l’ont rejetée en mars dernier.

L’agence de presse nord-coréenne KCNA a déclaré que Washington avait « mis en place de nombreux laboratoires biologiques dans des dizaines de pays et de régions, dont l’Ukraine, au mépris des traités internationaux » et a qualifié les allégations de preuves que les autorités russes avaient « détectées ».

Pyongyang, un allié de Moscou, a également accusé Washington de « parrainer le terrorisme biologique » et a poursuivi en disant que Washington avait mené une guerre biologique pendant la guerre de Corée dans les années 1950 à plusieurs reprises après la guerre.

Washington dément ces allégations.

Moscou a accusé Washington en mars de financer des recherches sur le développement d’armes biologiques en Ukraine.

Washington et Kiev ont démenti que ces laboratoires aient l’intention de produire des armes biologiques en Ukraine. Les États-Unis craignent que Moscou ne fasse ces accusations pour dissimuler ses véritables intentions d’utiliser ce type d’armes en Ukraine.

Izumi Nakamitsu, sous-secrétaire général de l’ONU aux affaires de désarmement, a également déclaré en mars que l’ONU « n’est au courant d’aucun programme d’armes biologiques en Ukraine ».

En février, Pyongyang a déclaré que la politique américaine était « la cause de la crise en Ukraine ».

La Corée du Nord reconnaît officiellement 2 régions indépendantes autoproclamées des groupes séparatistes ukrainiens.

AVEC AFP

Désactivez votre bloqueur de publicités pour continuer et encourager notre travail

Merci de votre intérêt à lire sur notre site. Cependant nous avons détecté qu'un bloqueur de publicités est activé sur votre appareil. Merci de mettre notre site sur liste blanche dans votre bloqueur d'annonces. Nous n'avons aucun financement. Les publicités nous aident à poursuivre notre travail.