Home Actualités Résolution Henry: Joverlein Moïse indigné face à l’arrivée imminente d’une force militaire étrangère

Résolution Henry: Joverlein Moïse indigné face à l’arrivée imminente d’une force militaire étrangère

par Mikélo ALCIMAT
13 views

De plus en plus de fils de la patrie haïtienne expriment leur indignation face à la situation actuelle que connait le pays où un gouvernement appelé à gérer et organiser le territoire national a préconisé en guise de dela, la présence de forces militaires étrangères sur le sol Dessalien, en dehors de la Constitution du pays, qui condamne toute arrivée des soldats étrangers. Un comportement honteux à l’avis de beaucoup d’Haïtiens, qui se sentent indignés. C’est le cas de Joverlein, fils de l’ex président assassiné au pouvoir. Il dit humilié et révolté à la fois, en observant les difficultés que confronte présentement Haïti.

La dernière résolution du gouvernement haïtien publié dans le journal officiel, le Moniteur, s’agissant d’un retour imminent soldats étrangers sur oe sol haïtien sous la demande du Premier ministre Ariel Henry, a fait couler beaucoup d’encre. Les réactions pleuvent à grosses gouttes. Les politiques aussi que les civile se sentent humiliés et abattus.

« J’ai envie de me révolter. Les choses sont compliquées et attristées. Je me sens humilié», les cris de cœur de Joverlein Moïse, fils aîné de l’ancien président Jovenel Moïse, disant regarder tristement l’évolution de la crise percutante du pays.

Il conclut en même temps que son père-président a été assassiné seulement pour que le pays atteingne ce carrefour où de l’avis des dirigeants haïtiens et de la communauté internationale, seule une force militaire ait la capacité d’atténuer la situation. « Le pays est vendu aux strangers, la souvairaineté foulée au sol. Voilà pourquoi on a tué le président», tance Joverlein Moïse.

VOIR AUSSI