Salaire minimum/SONAPI: l’ICIEF condamne les actes de violence perpétrés par des policiers contre les protestaires, dont une femme enceinte

Constant Haïti

Port-au-Prince, le 12 février 2022.-

L’initiative citoyenne pour l’intégration et l’émergence des femmes (ICIEF) a appris avec consternation la nouvelle  des actes de violence perpétrés par les agents des forces de l’ordre contre les protestaires, dont une femme enceinte, de la SONAPI réclamant l’ajustement de leur salaire.

En effet, depuis bon nombre d’années la brutalité policière devient la norme lors des mouvements de protestation. Le jeudi 10 février cet  acte attentatoire aux acquis démocratiques n’a  épargné personne: écoliers, personnes âgées  et autres usagers de la zone ont fait les frais de la répression policière. Cette répression, à travers l’usage abusif de gaz lacrymogène, a provoqué l’évanouissement d’une femme enceinte, Carline Jean Simon, puis la perte de son bébé.

L’ICIEF ne saurait cautionner de tels comportements. Elle condamne énergiquement cet acte  barbare qui ne cesse de multiplier lors des mouvements de protestation. 

L’ICIEF tient à rappeler que la liberté de réunion pacifique est garantie par la déclaration universelle des droits de l’homme en son article 20 et la constitution haïtienne en son article 31. En ce sens,  elle exige que les auteurs de cet acte antidémocratique soient punis avec la dernière rigueur et que justice soit rendue à la victime. 

L’ICIEF réitère sa détermination à œuvrer pour une société plus juste et invite les autorités étatiques à prendre des mesures allant dans le sens du respect des droits humains afin que  ces actes ne trouvent plus place dans notre société.

Pour authentification :

Anne-Sarha Lozamar 

Présidente 

4716-1526

Mervelie Naldine CLÉSIDOR

Secrétaire

3778-6906

Share this Article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.