Accueil Actualités Sanctions du Département d’État américain contre Nenel Cassy, Jean-Max Bellerive, Hervé Fourcand

Sanctions du Département d’État américain contre Nenel Cassy, Jean-Max Bellerive, Hervé Fourcand

Par Constant Haiti
A+A-
Reset
Gridart 20231212 123552308

Port-au-Prince, le 10 décembre 2023

Le Département d’État américain a récemment pris des mesures sévères en sanctionnant plusieurs personnalités politiques haïtiennes, dont:

  • l’ancien Premier ministre Jean-Max Bellerive
  • l’ex-sénateur Nenel Cassy
  • l’ancien sénateur Hervé Fourcand

Selon le Département d’État, ces sanctions font suite à des allégations d’abus de position publique et de participation à des activités corrompues ayant miné l’intégrité du gouvernement haïtien.

Jean-Max Bellerive

Jean-Max Bellerive, Myriam Estevez De Bellerive et leurs filles Diana Jennifer Bellerive et Jessica Bellerive ont été désignés pour avoir été impliqués dans des pratiques présumées contraires à l’éthique politique, jetant ainsi une ombre sur la stabilité politique du pays.

À propos de l’ancien Premier ministre Jean-Max Bellerive

Nenel Cassy

De même, Nenel Cassy est visé par des sanctions pour son rôle présumé dans des activités corrompues qui ont sapé la confiance du peuple haïtien dans le système politique. Les sanctions incluent également son épouse Katherine Cassy Chery et un enfant mineur.

En outre, il faut rappeler qu’après un rapport d’enquête de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC), l’ancien parlementaire Nenel Cassy a été interdit de quitter le pays après avoir boudé une invitation à être auditionné par le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince.

L’ex Sénateur Nènel Cassy

Hervé Fourcand

Hervé Fourcand, ancien sénateur, est également touché par ces mesures restrictives en raison de son implication présumée dans des pratiques corrompues.

Rappelons que l’ex Sénateur Hervé Fourcand pour sa part, a été déjà sanctionné par le Canada.

L’ancien sénateur Hervé Fourcand

Ces sanctions soulignent l’engagement des États-Unis à lutter contre la corruption et à promouvoir la transparence au sein des gouvernements partenaires. Les autorités haïtiennes n’ont pas encore réagi publiquement à ces sanctions, mais cela pourrait avoir des répercussions importantes sur la scène politique nationale.

Les États-Unis appellent à une action immédiate pour remédier à la situation et restaurer la confiance du peuple haïtien dans ses institutions. Les observateurs estiment que ces sanctions pourraient également encourager d’autres pays à intensifier leurs efforts dans la lutte contre la corruption.

Source