Tout pour le pouvoir !

Evens CARRIÈRE

Le 12 Juillet 2021.-

Suite à l’assassinat du président de la République, Jovenel Moïse, le 7 juillet 2021, un conflit pour la Primature s’éclate entre le Premier ministre ad intérim, Dr Claude Joseph et le Dr Ariel Henry, qui a été nommé le 5 juillet dernier, par le feu Jovenel Moïse, nouveau chef de la Primature. Comme à l’accoutumée, en vue de jouer le rôle d’arbitre, une délégation américaine a rencontré les deux protagonistes, dimanche 11 juillet 2021. Le président du Sénat a rapporté quelques heures après la rencontre que Claude Joseph a beaucoup insulté Ariel Henry, en présence des représentants du gouvernement Américain.

« Je suis indigné. Le Premier Ministre nommé #ArielHenry avoue que le ministre @ClaudeJoseph03 l’a dénoncé devant la délégation américaine. Injures graves, invectives, calomnies et atteinte ont fait le menu. Ah! ces imberbes… », peut-on lire sur le compte Twitter de l’actuel président du Sénat de la République.

Notons que les autorités américaines, par l’intermédiaire du Bureau intégré des Nations-Unies (BINUA), a renouvelé, après la mort du chef de l’État, son soutien à Claude Joseph, tout en lui recommandant d’organiser les élections prévues en septembre prochain.

LIRE AUSSI>>  Des bandits ont attaqué la résidence privée du sénateur Joseph Lambert

Pour le sénateur Paul Patrice Dumont, la délégation américaine envoyée en Haïti pour rencontrer les acteurs politiques, est la plus grande stratégie que les Etats-Unies devraient utiliser pour aggraver la crise actuelle: De fait, ils l’ont fait, regrette-t-il.

Le Sénateur Lambert devrait faire preuve d’un minimum de retenue. Ce n’était pas nécessaire de rendre publique l’altercation qui a eu lieu entre Claude Joseph et Ariel Henry lors de la réunion, estime M. Dumont, tout en précisant que l’ancien ministre des affaires étrangères et des cultes, Dr Claude Joseph, n’est que du passé.

« Je me donne le devoir de ne pas croire aucune information communiquée par les autorités haïtiennes au sujet de l’assassinat du président Jovenel Moïse», laisse entendre le journaliste.

« Qui a emmené Martine Moïse à l’hôpital? Qui a communiqué la nouvelle de l’assassinat du président? Les étrangers sont passés où pour entrer dans le pays? », Ces questions méritent des réponses, argue le sénateur Paul Patrice Dumont.

Evens Carrière, Journaliste

Share this Article