Politique

Transition: Des plateformes politiques comme la Fusion, OPL, vérité et autres, s’unissent pour renverser Jovenel Moïse

La présidente de la Fusion parti sociaux-démocrates, Edmonde Supplice Beauzile apporte ce mardi 21 juillet 2020 dans la presse des explications autour d’un document pris collectivement par un ensemble de groupements politiques visant à rassembler les formes sociales et politiques afin de donner au pays une autre alternative, selon ses dires. Ce nouveau accord va permettre de stopper les dérives de Jovenel Moïse, poursuit-elle.

La velléité de Jovenel Moïse d’établir une dictature dans le pays est inquiétante. C’est suite à ce constat que nous, les acteurs de la bataille de 2018-2019 décidons de rassembler nos forces pour, énumère Edmonde Supplice Beauzile :
« forcer Jovenel Moïse à respecter son mandat présidentiel, se mettre d’accord sur les modalités de remplacement du chef de l’État, s’entendre sur la voie de la transition, reprendre la mobilisation populaire, organiser la conférence nationale, réaliser le procès Petrocaribe, rendre justice à toutes les victimes des massacres ».

L’ancienne candidate à la présidence continue en indiquant que la façon dont le locataire du Palais national entreprend la gangstérisation du pays laisse croire que c’est déjà sa préparation pour les élections.

Le président Moïse joue avec le feu lorsqu’il aborde le sujet de gangs la manière dont il l’avait fait, estime la responsable politique.

Concernant le projet du décret électoral que le chef de l’État a annoncé qui est en train de préparer, la normalienne soutient que, « Les huit (8) membres de ce conseil électoral n’ont pas encore de mission alors ils devraient démissionner. Malgré l’élection n’était pas si crédible, au moins ils devraient tirer la révérence pour qu’ils ne donnent pas un prétexte à Jovenel Moïse pour parler d’élection ».

Nous sommes conscients de nos erreurs dans le passé, argue Edmonde Supplice Beauzile. Chaque acteur auparavant, poursuit-elle, lutte de son côté, ce qui était mauvais car nous n’avons pas le même discours, le même langage, cependant, nous avons des points communs. Maintenant il ne va pas y avoir une stratégie pour OPL, une pour vérité, les organisations de droits humains ne vont pas être seules. Dès qu’un regroupement annonce une mobilisation populaire, nous serons présents de manière générale, explique la présidente de la Fusion.

« Le document reste ouvert afin d’aller chercher les autres partis politiques avant la conclusion de l’accord, tels que
« Fanmi Lavalas, Pitit Desalin », souligne Edmonde Supplice Beauzile.

L’ex-parlementaire fait savoir que les signataires du document vont se rencontrer bientôt. Une direction va être mise en place. Nous ne sommes pas encore réunis autour de la stratégie à adopter pour renverser Jovenel Moïse au pouvoir car le plus important c’est qui doit être le remplacé ? Comment la transition doit être effectuée ?, Précise-t-elle.

Evens CARRIÈRE, Journaliste©
Tel: (509) 37 05 00 12
Email: [email protected]

Voir aussi : Loi électorale: L’ancien député Abel Descollines rejette les passifs du parlement sur Jovenel Moïse

Le Maire Wilson Jeudy annonce sa candidature à la présidence d’Haïti

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter