Trois membres du Secteur Démocratique et Populaire ne seront pas membres de la transition de rupture prônée

9
broken images

André Michel, Majorie Michel et Nenel Cassy disent qu’ils ne participeront pas dans la transition de rupture qu’ils prônent. Ce, en vue de s’écarter de toute idée leur assignant de prédateur et veiller à l’application des objectifs de cette dernière transition, disent-ils.

Le Sécteur Démocratique et Populaire a remercié les membres de la population ayant massivement pris part aux manifestions du 17 octobre et dit renouveler sa détermination pour exiger la démission du Président de la République, Jovenel Moïse et la mise en place d’une transition de rupture, lit-on dans une note de presse.

Les trois membres influents de ce Secteur de l’opposition informent qu’ils se sont écartés de la possibilité de se retrouver au sein du gouvernement qui dirigera cette  transition.  

Ils soutiennent cependant qu’ils seront les chiens de garde de la dite transition, qui mettra en place les mécanismes pour organiser la conférence Nationale souveraine, le procès PetroCaribe ainsi pour les différents massacres, et la révision de la Constitution du 29 mars 1987.  

«Nous veillerons à ce que toutes couches et tendances confondues s’identifient au gouvernement de la transition», écrivent André Michel, Marjorie Michel et l’ex sénateur Nenel Cassy.

Auteur : Mikélo ALCIMAT, journaliste.
Contacts : (+509)3880-5023/4200-2766.
alcimatmikelo2@gmail.com