International

Turquie : Erdogan déclare « persona non grata » les ambassadeurs de 10 pays dont les États-Unis

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan déclare ce samedi, 10 ambassadeurs « persona non grata », dont le représentant des États-Unis, pour avoir levé la voix contre l’arrestation de l’opposant Osman Kavala.


Les ambassadeurs des États-Unis, de la France, de l’Allemagne qui ont appelé cette semaine à la libération immédiate de l’homme d’affaires Osman Kavala ont été déclarés « personae non gratae » par le Président turc.


L’opposant Osman Kavala, 64 ans, est accusé par la justice turque d’avoir financé des manifestations antigouvernementales en Turquie en 2013. Selon le régime de Erdogan, Kavala serait impliqué dans la tentative de coup d’État de juillet 2016, ce qu’il dément.


Les ambassades de 10 pays, la France, le Canada, l’Allemagne, les États-Unis, la Finlande, les Pays-Bas, la Nouvelle Zélande, le Danemark, la Norvège et la Suède, avaient précédemment lancé cet appel à le libérer.

Déjà mardi, le président Erdogan avait menacé d’expulser ses ambassadeurs sans qu’il n’avait cependant, posé des actions concrètes.

Constant Haïti

Désactivez votre bloqueur de publicités pour continuer et encourager notre travail

Merci de votre intérêt à lire sur notre site. Cependant nous avons détecté qu'un bloqueur de publicités est activé sur votre appareil. Merci de mettre notre site sur liste blanche dans votre bloqueur d'annonces. Nous n'avons aucun financement. Les publicités nous aident à poursuivre notre travail.