Un bateau transportant des Haïtiens intercepté par les garde-côtes américains au large de Boca Chita Key

Constant Haïti

Un voilier transportant plus de 150 personnes a été intercepté par les garde-côtes américains et d’autres agences jeudi 21 juillet au large de Boca Chita Key. Le navire était surchargé de personnes probablement en provenance d’Haïti, selon la Garde côtière.

L’officier marinier Nicole Groll, porte-parole du district 7 de la Garde côtière, a déclaré que le bateau s’était échoué au large de la petite île qui se trouve dans le parc national de Biscayne dans les Upper Florida Keys. « Tout le monde est sur le bateau. Personne n’est dans l’eau », a déclaré Groll au Miami Herald. Plusieurs agences régionales ont répondu, notamment la police et les pompiers du comté de Miami-Dade, ainsi que les opérations aériennes et maritimes des douanes et de la protection des frontières des États-Unis, a déclaré Groll.

Il s’agit du premier bateau haïtien à être arrivé aussi loin depuis mars, lorsqu’un groupe d’environ 130 personnes a débarqué au large de Summerland Key dans les Lower Florida Keys.

Depuis octobre, plus de 6 100 Haïtiens ont été arrêtés en mer en tentant de rejoindre les États-Unis, selon les garde-côtes. C’est le plus grand exode d’Haïti depuis deux décennies.
En mai, un bateau à destination de la Floride transportant plus de 800 migrants haïtiens s’est échoué dans les eaux cubaines après avoir été contraint de rebrousser chemin en raison d’un problème de moteur peu après être entré dans les eaux territoriales américaines, selon le parent de l’un des passagers à bord.

LIRE AUSSI>>  Joe Biden positif à la Covid-19

Cette dernière arrivée de migrants au large des Keys de Floride survient alors que la situation sécuritaire en Haïti devient de plus en plus incontrôlable. La semaine dernière, les Nations Unies ont exprimé leur inquiétude face à la violence en cours dans le bidonville de Cité Soleil entre gangs rivaux. Ces violences, selon l’ONU, ont fait au moins 99 morts et plus de 130 blessés.

Constant Haïti avec MIAMI HERALD

Share this Article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.