Accueil Actualités USA UNIQUE GANGRÈNE QUE CONNAIT HAÏTI DEPUIS 1862

USA UNIQUE GANGRÈNE QUE CONNAIT HAÏTI DEPUIS 1862

Par Auteur invité
A+A-
Reset
Img 20240206 Wa0313

Gonaïves le 06 Février 2024

‘L’Amérique aux américains’

Une courte phrase qui chamboule tous les pays de l’Amérique notamment Haïti aux confort des USA depuis le 02 décembre 1823 avec le feu président de la Nation de l’oiseau bec fer.

À entendre le Chargé d’Affaire de Washington à Port-au-Prince Éric Stromayer en entrevue par zoom avec le journaliste senior Yvener Foesther Joseph De la RSF-TSF, il est irréfutable que Haïti n’est qu’un trou de merde comme l’a dit l’ex président américain républicain raciste Donald Trump.

Le pays de l’oncle Sam à travers le chef de sa mission diplomatique étale son plan politico-démagogique pour l’ancienne colonie française de 1803. Nombreux parlent de révolution, de départ du Premier Ministre Président Ariel Henry avant ou le 07 février 2024, alors qu’ils sont tous cons en stratégie et en ambition. Ces derniers n’osent même pas regarder dans les yeux le blanc pour défendre du bec et des ongles les intérêts souverains de la nation sur la table diplomatique. Claude Joseph a été Premier Ministre, il a légué le pouvoir à Ariel le neurochirurgien qui, contrôle mieux que quiconque l’émotion du peuple barbare, suite à la demande du blanc. N’a t-il pas été contraint par sa phobie d’être dénoncé et mis aux arrêts de sa bête collaboration dans le supplice de Jovenel Moïse après Dieu ? Le petit Claude Joseph sur un ton plus sérieux et dans un sens ludique attire l’attention de plus d’un sur son fameux titre de Dr de par sa posture politique. Il a su mettre la charrue avant les bœufs en acceptant d’installer somme son remplaçant à la primature le roi sourd-muet, myope et presbyte, pourvoyeur de la guerre. Et voilà qui maintenant foule le macadam, veut à tout prix de la tête de l’adventiste du 7ème jour, tandis que l’ancien Patron du Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes (MAEC) numéro du parti EDE sait pertinemment bien que le pouvoir ne traîne pas sur le béton.

Moïse Jean-Charles, l’activiste politique le plus cynique que le pays n’a jamais connu a tempêté la semaine écoulée au Cap-Haïtien pendant une manifestation que les manifestants peuvent réduire le pays en cendre pour chasser du pouvoir son ami fidèle Dr sans sens d’occultations et de diagnostics Ariel Henry et il les aidera dans la reconstruction. C’est du n’importe quoi venant d’un prostitué politique et qui détient passeport diplomatique, postes ministériel et directionnel du régime gouvernant. Quand aux autres protestataires du pourvoir en place, s’ils tiennent compte du timing politique, s’ils en sont conscients, ils ne sont que des fils de putes tout comme l’actuel boss du ministère Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT) s’acharnant à endiguer des ruisseaux sanguins dans les rues de la capitale haïtienne.

La caricature politico-historique de Guy Philippe traduit un personnage victime de l’impérialisme américain au bénéfice de quelques petits privilèges personnels, qui quelques années plus tard, allait être contraint pour embrasser une mission autre que celle de 2004 par son humiliation comme sénateur élu du département de la Grande-Anse en 2017. Pour la gouverne de l’ancien commissaire de Delmas, 2024 n’est et ne sera 2004. L’ancien condamné pour le trafic des stupéfiants, blanchiment des avoirs aux USA n’est que pantin, il ne saisit pas la dimension de l’homme notamment celui haïtien. Les politicards et policardes pensent tous et toutes jouer le peuple, sont fils et filles de la même famille. Leurs intérêts sont communs et ont tous et toutes le même domicile, l’ambassade des USA à Tabarre. Ces sans gêne s’apprêtent à la même et seule démarche le discours populiste pour trouver la sympathie du peuple qui leur donne légitimité de négociation avec le locataire de la légation américaine véritable gouverneur d’Haïti ainsi que le gouvernement en place question de faire leurs choux gras.

Depuis 1862 les essentiels travaux des missions diplomatiques du pays au drapeau étoilé sont entre autres occupations militaires et pillages des ressources, chaos, coup d’état, assassinat, instauration du cannibalisme, instabilité, dépendance géopolitique au grand dam de la grande République Révolutionnaire.

Reynoldson MOMPOINT