Sylvester Stallone a refusé un poste que lui offrait Donald Trump dans son administration. L’acteur améri­cain s’est toutefois montré flatté par cette proposition.

Sylvester Stallone a refusé un poste que lui offrait Donald Trump dans son administration. L’acteur améri­cain s’est toutefois montré flatté par cette proposition.

Donald Trump aurait bien vu Sylves­ter Stallone à la tête du National Endowment of the Arts (le Fond natio­nal pour les arts). Mais hélas, le futur président des Etats-Unis devra faire sans lui. Jeudi dernier, le Daily Mail

rapportait que Donald Trump avait proposé à la star américaine un poste dans son administration : celui de gérer le Fond National pour les arts, un organisme qui subventionne les artistes et les projets artistiques dans le pays. Si cette proposition a touché l’acteur, ce dernier a toute­fois préféré la décliner.

Dans un communiqué diffusé ce dimanche par son agent, l’interprète de Rambo s’est dit « incroyablement flatté » par cette sollicitation, préci­sant qu’il se verrait « plus efficace » en aidant les vétérans à « trouver un emploi, un logement correct ou encore l’aide financière que ces héros méritent.

Le comédien ne ferme donc pas totalement la porte au nouveau président américain, qu’il semble particulièrement apprécier. « J’adore Donald Trump, confiait récemment Sylvester Stallone à Variety. C’est un personnage à la Charles Dickens. Vous voyez ce que je veux dire ? Il y a des gens comme

Arnold
Schwarzenegger , Babe Ruth, qui sont plus grandes que la vie. Mais je ne sais pas dans quelle mesure cela s’applique au fait de gouverner le monde. »
Par Inès Mansour.

Afficher plus