La mise en accusation du président Jovenel Moïse « acceptée », la séance en assemblée nationale a lieu, c’est tout

Comme condition pour la tenue de la séance en assemblée nationale ce mercredi 26 juin, bloquée depuis quelques heures, des blocs politiques de la Chambre basse ont pris un engagement, il sera question de mise en accusation du président Moïse.

Une note d’engagement signée par les blocs politiques de la chambre des députés indique que, pour la prochaine séance, la mise en accusation du président de la République Jovenel Moïse pour crime de haute trahison devra figurer à l’ordre du jour.

La mise en accusation du président Jovenel Moïse "acceptée", la séance en assemblée nationale a lieu, c'est tout
Manuscrit

Il faut noter que cette note a été lue pour l’Assemblée… La séance d’ouverture de la 2e session ordinaire de l’année législative a eu lieu finalement après cette entente. La séance est levée.